À LA UNE New

WASHBURN PARALLAXE OLA ENGLUND SOLAR 17ETC – Le poing sur la table

Une guitare de metal à sept cordes dotée d’un confort
 de jeu inégalable et d’un accordage qui ne faillit jamais : Washburn et Ola Englund frappent fort en s’invitant à la table des grands avec un modèle qui va faire des jaloux.

Tiens donc, une 7-cordes signature ? Une de plus, me direz-vous. Pas vraiment. Voilà l’instrument qui pourrait bien replacer Washburn au centre des débats, aux côtés de marques comme Ibanez, Schecter et Jackson. Ola Englund, guitariste suédois à l’activité bouillonnante, a pensé cet instrument aussi bien en termes de confort de jeu que de son. On le sent dès la première prise en main.
Bien équilibrée, légère, cette
guitare offre avant tout un
accès aux aigus tellement
bien réalisé qu’il est possible
de parcourir les 24 cases
sans se tordre le poignet. On a même failli oublier qu’il s’agissait d’un modèle sept cordes tant le profil du manche et sa largeur sont une réussite. Découpe du corps, jonction avec le manche, tout respire l’ergonomie. Avant même de passer à la suite, on est déjà sous le charme et prêt à faire péter la plus violente des distos.

À l’accordage !
Impatient, on plaque le premier accord sans réfléchir, et sans même avoir pensé à s’accorder. La honte ultime. Une bévue sans conséquence sur les premières notes sorties de l’ampli, car cette Solar est équipée d’un chevalet Evertune. Ce fameux chevalet fixe demande deux ou trois manipulations avant d’être parfaitement maîtrisé. Mais une fois réglé, il est cette arme terrible qui empêche la guitare de se désaccorder, même avec le plus extrême et le plus violent des jeux. Oh joie, le mode d’emploi et les clefs pour le régler sont fournis (et la guitare était déjà accordée et très bien réglée à la base). On a attaqué les cordes sauvagement, comme des orcs savateraient le crâne du premier hobbit qui leur passerait sous les yeux. Rien
n’a bougé. On a donc abusé des bends, essayé de jouer les Meshuggah amateurs, descendu quelques gammes comme sur le boulevard « Periphery », et abusé du palm mute et du tapping sans réserve. Pas une seule corde désaccordée, même pas d’un centième de ton. Bonheur ! Parce qu’en plus d’être stable, ça sonne (grave, entre autres).

Solar System
Les deux humbuckers passifs qui équipent ce modèle portent le doux nom de Duncan Solar. Voilà, on entend déjà les grincheux dire
« ce n’est que du Duncan Designed, pas du vrai Seymour, et blablabla ». Qu’ils écoutent ! On a rarement eu des micros de ce niveau, à ce prix, sur ce type d’instrument. Un grave à la
 fois costaud et précis, des aigus jamais criards, une grosse présence sans le
côté chimique des modèles actifs et
une jolie dynamique quand on passe
en mode simple. Car, oui, on peut aussi splitter les Solar grâce à un sélecteur à cinq positions, même s’il faut se méfier de la saturation, qui apporte un certain buzz sur ces positions hors humbucker (sympa pour les plans bluesy, mais
le rendu reste tout de même très moderne). Des micros « économiques » réalisés spécialement pour ce modèle de guitare fabriquée en Indonésie (le modèle US possédant de vrais Seymour Duncan) qui tiennent la route dans les registres les plus extrêmes. On n’a rien
à reprocher à cette Solar, pour peu que l’on soit, bien entendu, porté sur un registre musical musclé, moderne et qui demande autant de graves que de punch et de précision. Du confort, du gros son : carton plein !

Guillaume Ley

 

Washburn Parallaxe Ola Englund solar 17ETC_2

Caractéristiques

Type : solidbody 7-cordes

Corps : aulne

Manche : érable

Touche : ébène

Micros : 2 humbuckers
 Duncan Solar

Contrôles : un volume, une tonalité, un sélecteur 5 positions

Chevale : Evertune

Mécaniques : Grover Exclusive 18:1

Origine : Indonésie

Prix : 1169€

Distributeur : www.arbiterfrance.com

 

 

 

 

 

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password