À LA UNE New

WALKING PAPERS – WP2 – (Loud & Proud Records)

Il eut été bien dommage que l’aventure Walking Papers s’arrête à un premier album éponyme d’excellente facture, sorti fin 2013, Duff McKagan ayant décidé de rejoindre quelques temps après ses anciens collègues des Guns N’ Roses pour une reformation logiquement tapageuse… et sans doute lucrative. Jeff Angell, le charismatique frontman, a d’ailleurs profité de cette pause imposée pour pondre un album sous son nom que l’on ne peut que vivement vous conseiller (« Staticland »). Plus de 4 ans séparent donc ces 2 livraisons et pourtant, la magie est toujours bien présente. Si le premier opus faisait la part belle à un classic rock racé et fougueux à la fois, le second, sobrement intitulé « WP2 », tout en gardant une trame plus ou moins similaire (l’explosif Somebody Else, le poignant Don’t Owe Me Nothin’, I Know You’re Lying et son refrain aérien), dévoile une facette du groupe plus groovy (Death On The Lips, Before You Arrived), avec parfois quelques réminiscences 70’s sacrément jubilatoires (This Is How It Ends, Into The Truth). « WP2 » est sans contexte un disque riche en émotions diverses et extrêmement variées, maîtrisé du début jusqu’à la fin par un groupe au meilleur de sa forme (pas la peine de mettre une tonne d’arrangements quand un morceau est bon), dense (plus de 60 minutes), mais sans quasi aucune longueur. C’est assez rare pour le signaler, preuve qu’on tient là l’un des albums de l’année.
Olivier Ducruix

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password

banner