À LA UNE New

VOX STOMPLAB IB – C’est dans la poche

Un multi-effets de petite taille pour le prix d’une simple pédale, un alléchant programme jusqu’à présent majoritairement réservé aux guitaristes. Vox a décidé de corriger le tir en sortant une série de pédaliers rikikis disponibles aussi en versions pensées pour les bassistes.

On a régulièrement négligé les bassistes avec les multi-effets. La plupart des fabricants ont souvent considéré le marché comme étant trop petit pour être rentable ou la basse comme un instrument dont le son n’a guère besoin d’être bidouillé au risque de frustrer certains musiciens. Et pourtant, plus d’un rythmicien de l’ombre aimerait bien s’amuser à découvrir ce qu’il est possible de faire avec une Disto, un Delay et un Chorus. Avec son Tonelab, Vox a réussi à se faire une place parmi les fabricants les plus populaires de la planète en matière de pédaliers. Aujourd’hui, la marque d’origine anglaise décline son offre sous la forme de petits pédaliers sortis sous le nom de Stomplab. Côté basse, on retrouve le IB et le IIB. Au programme, 10 simulations d’amplis, 12 modèles d’enceintes, 8 saturations, 9 effets de modulation, 8 Delays, 3 Reverbs, un Noise Reducer et 9 autres pédales (compresseur, Wah…). La version IIB bénéficie en plus d’une pédale d’expression permettant de contrôler le volume comme les Wah pour plus de souplesse d’utilisation. Le Vox IB testé ici ne dispose que de deux switches, mais prend une place ultra réduite au sol comme sur votre pedalboard où il saura se faire discret.

 Espace réduit, choix maxi
Autant de choix dans un aussi petit espace, ça laisse rêveur. Mais il ne faut pas oublier que cette solution apparemment miraculeuse à un aussi petit prix doit avoir quelques limites. Côté son, les pédaliers Stomplab possèdent une différence marquante avec ceux de la série Tonelab : l’absence de lampe. Ici, point de 12AX7 pour réchauffer l’atmosphère ou livrer des sonorités aux couleurs un peu plus analogiques. Sachant cela, on se lance donc avec les premiers presets disponibles et déjà prêts à l’emploi. Les sons livrés sonnent souvent de manière numérique et un petit peu raide, mais ne sont pas tous froids pour autant. Relié directement à un ampli, on a préféré utiliser les programmes n’utilisant pas la simulation d’enceinte, ce qui à permis d’obtenir un son mieux défini et pas trop sourd. Au casque ou lors d’essais en enregistrement en reliant directement le Stomplab à une console, on a à nouveau apprécié ces mêmes simulations. On ne saurait dire si elles sont toutes crédibles, mais elles apportent à chaque fois un petit plus qui rend le son plus vivant et beaucoup moins impersonnel. La plupart des programmes utilisant des effets de modulation étaient très réussis. Les Delay étaient souvent un peu légers, mais déjà suffisamment bien réalisés pour se rendre compte de leurs différentes natures et de leurs multiples utilisations envisageables. En revanche, il faudra faire attention aux saturations. Les Overdrive et les Fuzz sont de bonne tenue là où les distorsions sont souvent un peu trop criardes. Le mieux est encore de réaliser soi-même ses propres réglages.

Vox in the box
Vous avez donc droit à 20 mémoires utilisateur (les presets déjà réalisés sont pour leur part au nombre de 100). Dans chacune de ces mémoires prévues pour votre utilisation personnelle, il est possible de réaliser un chaînage de 7 effets. L’ordre des effets est déjà pensé pour être à l’optimum et est fixé en interne dans la machine (la Wah en premier, le Delay puis la Reverb en dernière position, le noise Reducer après l’ampli et les saturations). C’est a vous de choisir si il faut ou non « activer » l’effet à la place où il se situe. Par exemple, si vous désirez utiliser une Reverb, vous choisissez celle en question et la mettez sur la position « on » en sachant qu’elle sera dernière dans la chaîne, quoi qu’il arrive. Le nombre de boutons étant assez réduit, les manipulations à réaliser ne sont pas très intuitives et il vous faudra vous reporter au manuel d’utilisation pour bien retenir la procédure de programmation des effets dans vos banques personnelles. Une fois la routine assimilée, tout vous paraîtra un peu plus facile. Tout est question d’exercice, aussi peu pratique soit-il. Finition bien réalisée, boîtier en métal solide, panel d’effets plutôt large même si assez légers, le Vox Stomplab IB vous permettra surtout se découvrir le monde des effets pour bassiste à un prix ridicule. Rien que pour les modulations et l’accordeur ainsi que son côté nomade, vous pourriez bien vous laisser tenter.

Guillaume Ley

Vox Stomplab IB_2

 

Caractéristiques

  • Type : Multi-effets au format pédalier compact
  • Connectique : 1 instrument in, 1 out/phones
  • Effets : 60 variations d’effets, 100 presets usine, 20 mémoires utilisateur
  • Dimensions (en mm) : 145 x 125 x 57
  • Poids : 590g
  • Alimentation : 9 volts (non fournie) ou par piles (fournies)
  • Origine : Japon
  • Prix public : 77 €
  • Distributeur : www.laboitenoiredumusicien.com

 

 

 

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password