À LA UNE New

VOX MSB25 MINI SUPER BEETLE – Ampli de hobbeat !

Vox nous régale avec cet hommage miniature aux stacks sixties de la marque anglaise : un ampli petit mais costaud de 25W doté de la nouvelle technologie Nutube de Korg.

Plus attendrissant qu’une vidéo de châton, cet ampli est tellement choupi-mignon qu’il irait parfaitement dans mon salon. Surtout que le Vox Mini Super Beetle ravive un peu de la magie des sixties en évoquant les stacks qui trônaient derrière tous les héros de la pop d’alors. C’est comme si Bilbo le Hobbit s’était fait faire un ampli sur mesure chez Wayne Szalinski de « Chéri, j’ai rétréci
 les gosses »…
 Au déballage, on a tout 
simplement l’impression de 
découvrir un modèle réduit
 de l’énorme AC-100 (voir 
plus bas) sorti en 1964 : 60 cm de haut à peine ! La tête comme le cab’ sont d’une légèreté déconcertante (8,7 kg pour l’ensemble), mais pour ce qui
 est du look, la reproduction est fidèle, depuis l’armature tubulaire chromée (sans les roulettes) jusqu’aux logos en passant par la grille en tissu marron à motifs en losanges… Seule inquiétude, ce petit machin est tellement compact qu’on pourrait craindre d’avoir affaire à un jouet plus qu’à un véritable ampli… jusqu’à ce qu’on le branche !

Petit is the Nutube
Présenté au NAMM durant l’été 2018, ce Vox dérivé du circuit du MV50 intègre en préamp la technologie Nutube développée par Korg et Noritake Itron Corp., qui vise à retrouver la compression et la richesse harmonique des lampes mais dans un composant de taille et de consommation électrique nettement moindre grâce à l’électroluminescence sous vide. Compacité oblige, l’alimentation se fait par transfo externalisé, comme l’avait fait Orange par exemple, avec ses têtes Micro-Terror. La réserve de puissance n’en est que
 plus étonnante encore ! Si on le sent naturellement pointer dans les médiums, il est tentant de le pousser un peu pour en tirer tout le potentiel, faire vibrer l’air et ramener du bas. On retrouve le claquant voxien, tendu et percutant, qu’on agrémentera à loisir de réverbe (numérique, pas de « tank » qui aurait alourdi la bestiole) et trémolo (même si celui-ci ne dispose pas de réglage de profondeur). La réverbe simule très convenablement un son de type ressorts à condition de rester dans la première moitié de sa course ; le trémolo quant à lui agit en analogique, directement sur le Nutube avec un rendu « lampé ». Son cab open-back est équipé d’un HP 10” Celestion Custom qui en occupe toute la largeur, mais une deuxième sortie permet de le coupler à un autre baffle, pourquoi pas un 12” pour un rendu un peu plus boomy (à l’arrière un miniswitch de correction Flat/Deep permet de s’adapter à une enceinte plus ou moins imposante et un second de switcher de 4 à 8 ou 16 ohms, pour une puissance correspondante
 de 50/25/12,5W RMS). D’ailleurs l’égalisation à 2 bandes Bass/Treble jouera avant tout son rôle pour s’adapter et compenser la brillance de micros simples ou l’assise de humbuckers plus que d’agir avec la précision d’une égalisation plus étoffée. Les réglages de volume et de gain sont indépendants, ce dernier restant relativement modéré, pour un crunch assez naturel, mais dont on n’abusera pas dans le cas d’une utilisation de pédales de saturation.
Véritable concentré de l’esprit Vox, ce Super Beetle est une réussite aussi bien sur le plan du design que du son. Au milieu du salon, il aura de quoi faire verdir de jalousie les invités et sur scène, il sera parfaitement assorti à une réplique lilliputienne de Stonehenge, qui n’est pas sans rappeler le film « Spinal Tap » !
Marco Peter

Caractéristiques

  • Type : ampli tête et baffle
  • Puissance : 50W RMS (4 ohms) / 25W (8 ohms) / 12.5W (16 ohms)
  • Lampe : Nutube 6P1
  • HP : 1 x 10” Celestion Custom
  • Réglages : Gain, Treble, Bass, Reverb, Tremolo, Volume, EQ Flat/Deep, Eco On/Off, Impedance 4/8/16
  • Connectique : Input, Speaker Output (x 2), Phones/Line
  • Effets : Reverb, Tremolo
  • Poids : 8,7 kg
  • Dimensions : 323 x 180 x 596 mm
  • Accessoires : adaptateur 19 V, câble HP
  • Origine : Vietnam
  • Prix : 389€
  • Distributeur : www.laboitenoiredumusicien.com


British invaders
Au début des années 60, les groupes ont commencé à jouer dans des lieux de plus en plus grands. Les systèmes de sonorisation étant encore loin d’être au point, les musiciens devaient s’en remettre à leurs amplis et les marques se sont engagées dans une course à la puissance. Si aux États-Unis, Fender sortaient son Dual Showman, en Angleterre, le rôle de Vox reste essentiel dans cette escalade, avec en l’espace de 5 ans les emblématiques AC-15, 30, 50 puis 100. Développé en 1963, l’AC-100 est un monstre de puissance à l’usage de la scène. Dépouillé et sans chichi, désarmant de simplicité (2 entrées, 3 réglages : Volume, Treble, Bass) pour propulser 80W RMS, avec 4 lampes EL34 (l’AC-30 utilisait des EL84) et surtout un baffle 4×12 » (auxquels s’ajoutent une paire de trompes pour les aigus) monté sur un trolley chromé à roulettes, doté de 2 rotules permettant d’orienter le volumineux « meuble ». Au point de devenir rapidement l’ampli iconique de la British Invasion derrière les Beatles, les Rolling Stones et consorts. Et lorsque Thomas Organ récupère la distribution américaine de Vox à partir de 1965, la version US de l’AC-100 est alors commercialisé sous le doux nom de… Super Beatle !

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password