À LA UNE New

UNCUT – EVIL BLUES

Fraîchement signé sur le label Klonosphere, UnCuT s’est fendu d’un premier EP prometteur, « From Blue », gorgé de riffs heavy rock/blues rageurs et terriblement efficaces.
Propos recueillis par Olivier Ducruix

C’est en octobre 2016 que UnCuT voit le jour, suite à une jam session de 45 minutes aux allures de révélation pour les intéressés. « Avec toutes les idées trouvées pendant cette jam, nous nous sommes dit qu’il y avait de quoi monter un projet et nous avons fait notre premier concert quelques mois après. Nous avons d’abord surtout joué à Poitiers et ses alentours, pour ensuite nous exporter en Allemagne. » Pour tracer la route, la formation pictavienne a choisi une formule simple et directe à trois, avec la particularité de ne pas compter de bassiste. « Alex n’est pas bassiste, il voulait vraiment jouer de la guitare dans le projet. Au final, avec une guitare baryton accordée en Si, ça donne un aspect plus agressif à l’ensemble. » Même si certains titres fleurent bon les 70’s, l’un des guitaristes avouant avoir été influencé par Jimi Hendrix, Led Zeppelin et Deep Purple, UnCuT se défend de donner dans le revival. « Nous avons tous des goûts et des influences musicales différentes et nous avons hâte de sortir notre album pour prouver que nous ne faisons pas du rock vintage. » Le trio n’a d’ailleurs pas choisi par hasard Francis Caste et son studio Sainte-Marthe (Rise Of The Northstar, Hangman’s Chair, Bukowski…), comme pour mieux échapper à une affiliation trop évidente avec une musique issue d’une autre époque. « Nous ne voulions pas forcément un son vintage. Nous voulions que le résultat sonne rageur, tout droit dans la tronche. En fait, nous voulions un gros son et bosser avec Francis nous a permis de bénéficier d’une production moderne sur les passages bourrins et plus aérée sur les plus calmes. » Tout comme « From Blue », le premier album attendu dans le courant de l’année 2020 sortira chez Klonosphere (Mama’s Gun, Aro Ora, Lag I Run…), label (et collectif d’artistes) monté par Guillaume Bernard, le guitariste de Klone. Une proximité géographique qui a bien sûr joué dans la collaboration entre les deux entités. « Poitiers est comme un petit village : tout le monde se connaît et prend le café du matin au rade du coin. Mais si nous sommes chez Klonosphere, c’est surtout parce que le label aime bien ce que nous faisons ! » Une belle collaboration qui ne fait que commencer…

Zoom matos

  • Epiphone Les Paul Baritone
  • Fender Stratocaster
  • Greco (copie Les Paul)
  • Ampeg SVT-3 Pro
  • Vox NT50H
  • Stimer Clearwater
  • Bugera V55
  • Electro-Harmonix Pog et Soul Food
  • Ibanez TS9
  • Dunlop Cry Baby
  • Berhinger Vibrato et Super Fuzz

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password