À LA UNE New

STRUCTURES – Vague à l’âme

Remarqué lors de l’édition 2019 du Printemps de Bourges, ce quatuor originaire d’Amiens aux réminiscences post-années 80 a décidé qu’il lui fallait créer son propre créneau pour mieux définir sa musique : la rough wave.
Propos recueillis par Flavien Giraud – Photo : © Olivier Henry Gamas

Cold-wave, post-punk, romantisme noir, etc. Oui, il y a de ça chez Structures, mais pas question pour le groupe d’en rester là : « On en a eu marre des étiquettes qu’on nous collait, on ne s’y reconnaît pas assez… Il y a des influences post-punk, mais pas que, et on a décidé de donner nous-mêmes un nom à notre musique : on fait de la rough wave. C’est comme ça qu’on voit notre démarche artistique et notre façon de vivre : brute et instinctive, ça vient des tripes, c’est plein d’énergie, d’émotions, de rage, et ça se voit en concert. »
 Issus d’une génération biberonnée aux Strokes, les quatre Amiénois tenaient à se faire les dents sur scène avant tout : « On a d’abord tourné énormément, on a fait plus de concerts hors région que dans notre propre région, et on est allés jouer en Allemagne quelques mois seulement
 après les débuts du groupe ». 
Mais le quatuor a désormais 
un tourneur : « Avant, on démarchait tout nous-mêmes
 et ça a été un peu dur au départ
 de leur refiler le bébé et de faire complètement confiance à des pros qui mettent en place des stratégies : même si parfois on est inquiets parce qu’on fait pas
 autant de dates qu’on
 voudrait, il faut savoir lever le
 pied. Apprendre à faire confiance
 aux autres et à son entourage, c’est quelque chose qui prend du temps… » « Long Life », leur premier EP, est sorti fin 2018, accompagné d’une première vidéo enchaînant les images dures : « À notre grande surprise, ça n’a pas été censuré : ce n’était pas encore assez ! On a opté pour quelque chose de violent, de brutal. On n’est pas là pour raconter des choses mignonnes, on parle de problèmes, de choses taboues ou cachées, on se sert de tout ça et de ce qui nous angoisse au quotidien. »

Zoom matos

  • Fender Telecaster et Jazzmaster
  • Squier Jaguar
  • Roland JC-120
  • Blackstar Artist 15
  • TC Electronic Hall Of Fame
  • MXR Chorus et Prime Distortion
  • Ibanez Echo Shifter
  • DigiTech Ricochet
  • Strymon Riverside
  • JHS Moonshine
  • Electro-Harmonix POG2 et Holy Grail
  • Boss CH-1 et Phase Shifter
Cliquez ici pour écouter Structures

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password