À LA UNE New

STORM ORCHESTRA – Avis de tempête

Auteur d’un EP de 4 titres prometteur, « Bite The Bullet », et récent vainqueur du prix SACEM/Zebrock, Storm Orchestra, trio parisien, conjugue simplicité et efficacité.
Propos recueillis par Olivier Ducruix – Photo : © Olivier Ducruix

La genèse du trio débute sur les bancs d’un BTS réservé à de futurs ingénieurs du son. Une rencontre qui se solde par la création de Storm Orchestra en 2013. « Adrien, le bassiste, avait un riff et moi un texte. Et comme c’était plutôt cool, nous avons continué et composé dans la foulée un premier EP de 7 titres », explique Maxime (guitare et chant). Les 3 intéressés sont ingénieurs du son. Pratique pour s’enregistrer en économisant un poste, mais difficile d’avoir du recul. « En terme d’objectivité, ça n’est pas le top », confie Adrien, « mais c’est bien pour se faire des contacts, vu que nous sommes amenés à travailler dans des salles de spectacles ou en radio. » Pourtant, les musiciens ont évité avec succès l’écueil de la déformation professionnelle, à savoir livrer un « Bite The Bullet » trop produit. « Il y a des gars qui sont plus tatillons que nous et on reste très rock’n’roll dans notre approche. En tant qu’ingés son, on sait ce qu’on peut faire avec le matériel qu’on a sous la main et ainsi l’exploiter au maximum. Dans ton petit studio, tu peux difficilement avoir le son d’un gros groupe de metal américain (rires) ! » Si les Arctic Monkeys ont bercé les prémices du trio, Maxime ne cache pas que Royal Blood a grandement influencé la composition du nouvel EP. « Cela faisait longtemps qu’un groupe n’avait pas envoyé un tel son. Franchement, les gars ont tout détruit sur leur passage ! »

Zoom matos

  • Gretsch Electromatic hollow body
  • Blackstar Dual Overdrive
  • Boss Super Octave OC-3
  • Fender Twin Reverb
  • Gretsch Electromatic G2220 Junior Jet 2
  • Ibanez PD7
  • Ampeg BA-210
Cliquez sur l’image pour écouter Storm Orchestra

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password