breaking news New

STERLING BY MUSIC MAN MARIPOSA – Une version plus accessible

Si Music Man sait y faire en matière de design pour se démarquer du reste des autres fabricants, il faut souvent attendre quelques mois, voire des années, pour profiter des versions plus accessibles réalisées par Sterling. La Mariposa arrive enfin au catalogue.

Nous étions tombés sous le charme de la signature Omar Rodríguez-López (At The Drive-in, Thee Mars Volta), une guitare simple et efficace avec un vrai look original, mais vendue à un prix qui découragerait même le plus motivé des fans (elle est disponible pour la modique somme de… 3 890€). En toute logique, sa version Sterling, vendue sous la barre des 700 euros, intrigue. On est quand même presque six fois moins cher. Qu’obtient-on à ce tarif ? Une bonne guitare à n’en pas douter, mais aussi un instrument qui risque de décevoir ceux qui espéraient retrouver le son d’Omar pour pas trop cher. Nous y reviendrons. Côté aspect, c’est bien une Mariposa, la découpe du corps ne trompe pas. Seule l’essence diffère. Dommage que la jolie plaque de protection de la Music Man d’origine ait été abandonnée en cours de route. Ici, c’est plus sobre, plus neutre. Le manche, superbement réalisé en érable torréfié, adopte un pro l plus classique que sur la version originale (qui était une sorte de modèle composite à plusieurs profils assez hallucinant) mais reste un exemple de glisse et de confort. Les deux humbuckers maison sont pilotés par leurs potards de volume dédiés, la Mariposa n’ayant pas de contrôle de tonalité.

Même look
La prise en main est une belle surprise, comme avec sa grande sœur, grâce à un corps léger et facile à porter avec ses découpes qui semblent à la fois empruntées aux modèles Albert Lee et St.Vincent (des guitares jouées par  Omar avant d’avoir son endorsement et son propre modèle signature chez Music Man). Le son, en revanche, diffère notablement, et n’a pas le rendu des micros Music Man d’origine. Les humbuckers sonnent de manière plus classique, sans ce côté si rond et doux du micro manche de la version plus onéreuse. Est-ce un souci pour autant ? Pas vraiment si l’on part du principe qu’on a malgré tout entre les mains une guitare à 700 euros avec des micros doubles. En clean, ça fonctionne. En crunch, ça envoie, même si ce n’est pas aussi détaillé qu’avec l’originale (comme si un son de simple s’invitait dans le humbucker, en plus de la jolie rondeur du grave). Mais, on le répète, on n’espérait pas, en toute logique, une copie identique en tout point à un tel prix. Car, il faut le souligner, si l’on fait abstraction des points de comparaison avec sa grande sœur et des bons souvenirs qu’elle nous avait laissé, cette Sterling est une excellente guitare pour rocker à la recherche d’un instrument léger et équilibré, au look hors des sentiers battus (une vraie originalité qu’on ne retrouve nulle part ailleurs).

Son différent
Si les fans du son d’Omar, capables d’en reconnaître chaque fréquence (ou ceux ayant eu l’occasion de jouer la Music Man originale), n’y trouveront peut être pas leur compte avec cette version Sterling, celle-ci pourrait bien taper dans l’œil de nombreux autres musiciens (elle le vaut bien). Qu’importe le degré de filiation avec le modèle haut de gamme, on a là un instrument réalisé avec sérieux, bien ni et équipé (mécaniques à blocage, manche en érable torréfié…) : de quoi briller avec un vrai son à la fois vintage et moderne, qui fonctionne aussi bien sur un ampli à lampes que sur un modèle à transistors, avec ou sans pédales d’effets. Une arme pour frimer ou se démarquer, et qui sonne.
Guillaume Ley

Caractéristiques

  • Type : Solidbody
  • Corps : nyatoh
  • Manche : érable torréfié
  • Touche : palissandre
  • Mécaniques : autobloquantes
  • Chevalet : Sterling Vintage Tremolo
  • Micros : Sterling double bobinage (x2)
  • Contrôles : volume, sélecteur à 3 positions
  • Origine : Indonésie
  • Prix : 699€
  • Distributeur : www.algam-webstore.fr

Signatures plus ou moins proches
La Mariposa n’est pas la première signature de la marque à adopter le look d’un modèle Music Man sans en reproduire le son à proprement parler. Chose étrange, c’est souvent chez les modèles les plus « simples » que se produit ce changement. Nous avions adoré l’excellent modèle Valentine signature du guitariste de Maroon 5 (deux micros, un sélecteur à 3 positions et un boost). Sa version Sterling nous avait paru un peu plus fade dans le son. Choix des bois mis à part, c’est souvent du côté de l’électronique que se joue la différence. Étonnamment, on a moins senti cette différence avec des modèles plus sophistiqués comme certaines versions Petrucci qui, même si elles perdent quelques options au passage, sonnent terriblement bien. Mais ces guitares possèdent plusieurs déclinaisons. Il existe une JP60 à 800 euros qui sonne moins bien que la JP150 à 1 800 euros. Et si une Mariposa « intermédiaire », aux alentours de 1 500 euros, venait à voir le jour à l’avenir ?

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Mot de passe oublié ?

Lost Password