À LA UNE New

SQUIER CONTEMPORARY STRATOCASTER HH – Confort moderne

En modernisant un de ses grands classiques pour séduire des guitaristes avides de sons plus musclés, Squier réussit le pari de livrer une guitare accessible, confortable et au son solide. Bienvenue à la série Contemporary.

L’équilibre entre classique et moderne, ça fait déjà un petit temps que Fender l’a trouvé, avec des guitares à l’esprit Superstrat. Des micros plus puissants, un humbucker 
au moins, et le confort déjà éprouvé de
 la célèbre Stratocaster, voilà de quoi réjouir les amateurs de son musclé, mais amoureux de cet instrument, qui refusent de passer à un design trop contemporain. Squier a, bien entendu, déjà sorti des guitares de ce type. Mais en dehors d’une version Vintage Modified HSS, le reste n’a pas vraiment convaincu. L’arrivée de la nouvelle série Contemporary est donc l’occasion de se rattraper. À ce petit jeu, le fabricant marque des points, et 
à plusieurs reprises. Une quinzaine d’instruments
 est déjà sortie (certains 
embarquent des micros actifs, 
d’autres adoptent le fameux
 format HSS avec une paire de micros 
simples et un humbucker au
 chevalet…). Nous avons choisi de nous attaquer au modèle HH, avec des micros passifs, histoire de conserver une petite saveur à l’ancienne au beau milieu de ce torrent de « modernisme ».

De la tête aux pieds
Comme toutes les guitares de cette ligne Contemporary, la tête et le corps sont coordonnés. C’est d’ailleurs le premier détail qui saute aux yeux. Pour le reste, c’est une Strat, dans les grandes lignes. Car de petites modifications ont été apportées. Le manche est un exemple de confort pour les solistes, avec son profil en C, mais surtout avec un radius beaucoup plus plat que les modèles vintage et même certains profils dits modernes. Avec les frettes jumbo qui vont de pair, c’est la foire aux bends, aux harmoniques artificielles et aux vibratos qui s’annonce. Tout ça sur un corps de Strat, un exemple d’ergonomie, c’est du tout bon. La finition est propre, plus qu’appréciable. Quand on branche cette HH dans un ampli, on sent d’emblée que le niveau de sortie du duo de micros est généreux, surtout si on le compare à celui des micros simples habituellement en place.

Des petits Zebra musclés
Ces modèles de type Zebra ont une bonne dynamique (pour un niveau de sortie encore plus puissant et plus droit, il faudra se tourner vers la version avec des micros actifs). On a réussi à influer sur le canal saturé de l’ampli, en jouant avec le volume de la guitare. Le son s’éclaircit moins qu’avec des simples et garde un petit voile, mais livre un résultat malgré tout franchement exploitable et chaleureux. On peut même envisager 
des plans jazzy avec le micro manche et un potard de volume pas trop poussé. Pour le reste, c’est avant tout une sacrée rockeuse. Avec une bonne saturation, elle exprime pleinement son potentiel. On peut y aller franco dans le heavy et le rock qui demande du riff comme du solo. Overdrive, distorsion, elle encaisse tout sans broncher. Le passage d’un micro à l’autre n’engendre pas de forte perte de niveau de volume. En poussant le gain au maximum, les plans en palm mute passent sans souci, sans que le rendu ne sonne de manière froide ou raide. Ajoutez à ça un chevalet vibrato qui tient la route (pas flottant, mais un très bon modèle à 6 pontets qui permet déjà de jolies acrobaties) et vous obtenez une redoutable arme pour soliste à prix super attractif. Squier impose une gamme plus que prometteuse.
Guillaume Ley

Caractéristiques

  • Type : Solidbody
  • Corps : peuplier
  • Manche : érable, profil C
  • Touche : pau ferro
  • Chevalet : vibrato à 6 pontet
  • Mécaniques : bain d’huile
  • Micros : Humbuckers Zebra, céramique (x2)
  • Contrôles : volume, tonalité, sélecteur 5 positions
  • Origine : Chine
  • Prix : 400€
  • Distributeur : www.fender.com

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password

banner