À LA UNE New

SLAVES – Amicalement vôtre

Avec leur dégaine et leur fort accent, Isaac Holman et Laurie Vincent ne peuvent que difficilement cacher leurs origines. Anglais jusqu’au bout des Doc, les deux compères ont logiquement séduit leur pays natal avec un premier album couronné de succès et un style musical piochant autant dans le garage que le punk des années 80. La seconde livraison de Slaves, « Take Control », pourrait fort bien connaître le même sort en France, après un concert convaincant lors de la dernière édition de Rock En Seine. Mais avant, nos deux esclaves répondent gentiment à quelques questions.
Propos recueillis par Olivier Ducruix

Mike D des Beastie Boys a produit « Take Control ». C’est un rêve de gosses qui se réalise, non ?
Isaac Holman (chant/batterie) : Totalement. On ne s’y attendait franchement pas du tout. C’est comme si cette idée avait surgi de nulle part. De plus, c’est lui qui a émis le souhait de bosser avec nous en contactant notre manager. C’était juste incroyable.
Laurie Vincent (guitare/basse/chant) : Si quelqu’un nous avait dit qu’on allait travailler avec un gars de Madness ou des Specials (2 groupes de ska très populaires en Angleterre dans les années 80. Ndr), cela aurait été assez incroyable aussi, mais faire produire son album par une superstar comme Mike D, cela allait au-delà de nos rêves les plus fous… Il nous a aidé à travailler plus dur sur cet album, à être encore plus exigeants avec nous-mêmes, mais aussi par rapport à nos morceaux. On avait parfois tendance à laisser de côté un titre qu’on avait commencé à composer. Mike D nous a encouragé à aller plus loin, à ne pas abandonner une idée en cours.

En y réfléchissant bien, votre style pourrait être comparé à celui des premiers Beastie Boys, quand ils mélangeaient le hardcore avec des passages plus funky. Vous avez choisi le punk, mais avec un côté très dansant, voire hip hop…
Laurie Vincent : C’est juste. J’ai toujours aimé chez eux cette envie de ne pas se contenter d’un style et les groupes qui font sans cesse le même disque m’ennuient. Depuis le début de Slaves, nous avons toujours écouté et apprécié plein de choses différentes dans le hip hop.
Isaac Holman : On écoute tous les deux des trucs assez différents et il est assez normal que cela se sente dans notre musique au final.

Sur « Take Control », petite nouveauté, on trouve quelques parties de claviers. Serait-ce possible que Slaves quitte la formule duo en accueillant un musicien supplémentaire ?
Laurie Vincent : C’est juste, sur un titre essentiellement, il y a du clavier et, sur scène, nous aurons sans doute besoin d’un musicien supplémentaire. Mais il ne sera jamais un membre officiel de Slaves. Pour le moment, nous voulons rester un duo.

Dans l’album, il y a un morceau très court au titre plutôt étrange, Fuck The Hi-Hat. Alors, qui n’aime pas le charleston dans Slaves ?
Laurie Vincent : Oh, c’est juste une blague (rires) ! En fait, quand on a commencé à jouer, les gens nous posaient plein de questions : où est votre bassiste, pourquoi avez-vous un kit de batterie qui ne ressemble à rien, où est votre charleston (hi-hat en anglais. Ndr), etc… Cette chanson, c’est une manière de leur répondre, de leur dire qu’on peut très bien faire de la musique, monter un groupe, même avec une configuration pas forcément classique.

Laurie, tu passes de la guitare à la basse selon les morceaux. Comment se fait le choix de l’instrument ? Par rapport à la difficulté de ce que tu as à jouer ?
Laurie Vincent : Non, pas spécialement… En fait, cela dépend de l’instrument avec lequel j’ai composé le morceau. Si je trouve le riff à la basse, je ne vais pas essayer de le transposer sur la guitare, je vais garder la 4-cordes. Et puis, je trouve ça bien de changer, cela amène différentes ambiances et donc plus de relief au disque.

 

Zoom matos

slaves_laurie_vincent
Laurie Vincent et sa Fender Mustang 90
  • Fender Mustang 90
  • Fender Duo-Sonic HS
  • Fender Mustang PJ Bass
  • Fender Bassbreaker (tête)
  • Matamp (corps)
  • Big Ear Loaf (Fuzz)
  • Big Ear Woodcutter (Distorsion)
  • Electro-Harmonix Micro Pog
  • Electro-Harmonix Micro Synthetiser

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password