À LA UNE New

SIXX:AM – « Ne soyez pas le Diable, Youtube »

Sixx:AM a récemment demandé à YouTube de payer aux artistes la juste part des revenus qui leur étaient dus concernant le streaming sous forme d’un message un brin ironique : « Ne soyez pas le Diable, Youtube. » Pour mieux comprendre la teneur de cette simple phrase, il faut revenir aux débuts du site dont la devise était : « Do not be evil » (Ne soyez pas le Diable). Selon Nikki Sixx, DJ Ashba et James Michael, YouTube ne paie environ que 1/6ième de ce que ces rivaux directs (Spotify et Apple) reversent aux artistes, en précisant que les fondateurs de Google (qui sont aussi les propriétaires de la chaîne spécialisée dans les vidéos en ligne) pèsent 75 milliards de dollars si on réunit les deux sites. Les trois membres de Sixx:AM, qui sortent leur nouvel opus ces jours-ci (« Prayers For The Damned »), déclarent également qu’ils ont toujours faire entendre leur voix au sujet des droits des artistes : « Quand Taylor Swift a pris la parole à propos de l’absence de paiements de redevances aux artistes par Apple Music, nous l’avons soutenue. Nous avons un profond respect pour l’esprit d’innovation de Google et la contribution de YouTube dans le domaine de la technologie et du divertissement, mais les faits ne mentent pas. Notre grande communauté d’artistes qui travaillent dur est exploitée par des personnes extrêmement riches. Nous sommes un groupe chanceux, car nous avons tous eu du succès avant la création de Sixx AM. Aujourd’hui, le streaming est une fraction d’un revenu qui correspond à l’époque actuelle. On ne parle pas pour nous. Nous parlons pour la génération actuelle et future des musiciens qui doivent être payés équitablement pour leur travail acharné. Nous n’aurions pas eu Prince, Blondie, Bruce Springsteen, Ice Cube, Taylor Swift, et bien d’autres artistes, sans un système qui soutenait et favorisait leur développement. » Récemment, le manageur de Metallica, Peter Mensch, a décrit YouTube comme  étant « le diable », tandis que Thom Yorke, le chanteur de Radiohead, comparait carrément le service de streaming aux nazis parce qu’il « vole » l’art. Il y a comme un air de révolte chez les artistes. Et cet air n’a rien d’une douce mélodie…
Photo : © Paul Brown

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password