À LA UNE New

SCIENCE – Death metal vs Bisounours

Une étude australienne a prouvé que les fans de death metal et de pop avaient finalement les mêmes réactions face à certaines images. Explications.

Le professeur Bill Thomson, de l’université de Macquarie (Sydney, Australie), qui a passé une dizaine d’années à étudier les émotions procurées par différents types de musique, a réuni dans une même pièce 32 fans de death metal et 48 amateurs de pop en leur faisant écouter Happy (de Pharrell Williams) et Eaten (de Bloodbath, groupe suédois de death), le tout accompagné d’images violentes. L’expérience a montré que les fans de musique pop et de metal réagissaient de la même manière, prouvant ainsi que les métalleux ne sont forcément des adeptes d’une certaine violence. Gloire à Satan, certes, mais pas trop non plus.
Photo : © Olivier Ducruix

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password