À LA UNE New

ROPOPOROSE – Fratrie sonique

Ropoporose, c’est l’histoire d’un duo français de Vendôme dont la jeunesse n’a d’égale que le talent. Un deuxième album déjà, qui trace sa route en se rêvant en Sonic Youth ou Blonde Redhead.

Leur jeunesse insolente avait déjà étonné quiconque les avait dénichés sur leur remarqué premier album, « Elephant Love », en 2015. Les 2 jeunes Vendômois Romain et Pauline menaient pourtant déjà Ropoporose (un mélange de leur surnom respectif) avec l’assurance crâne de leurs aînés. Sur « Kernel, Foreign Moon », difficile de refaire le coup de la précocité, du talent en friche et de la candeur, déjà parque qu’à 20 ans, on n’est plus un enfant, ensuite parce que la fraîcheur n’est qu’un fusil à un coup. Or on se régale de ce disque qui passe au shaker leurs influences (The Libertines, Arcade Fire, Sonic Youth, Blonde Redhead ou Nick Cave). Le cocktail, bien que fortement chargé, se consomme sans modération. Entre les mains de Romain, 2 Danelectro, une Dano et une Baritone, assènent arpèges, ambiances et bruitages, branchées dans un Fender Supersonic 22. Au sol, Boss Blues Driver, Super Overdrive et Keeley Fuzzhead viennent habiller un son pur et direct qui s’efforce de soutenir les chansons avec justesse, sans jamais les écraser, et avec un goût prononcé pour les rythmiques asymétriques, hachées, tachychardes. Une histoire de cœur, voilà de quoi il s’agit.
Thomas Baltes – Photo : © Suzon Ben

Zoom matos

  • Danelectro Dano
  • Danelectro Baritone
  • Fender Supersonic 22
  • Boss Blues Driver
  • Boss Super Overdrive
  • Keeley Fuzzhead
Cliquez sur l’image pour écouter Ropoporose

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password