À LA UNE New

ROLAND – Décès d’Ikutaro Kakehashi, le fondateur de la marque

Ikutaro Kakehashi, le fondateur de la marque Roland, est décédé à l’âge de 87 ans. Un porte-parole de la société ATV, la compagnie actuelle de Kakehashi, a confirmé sa mort mais n’a pas souhaité faire de commentaire à la demande de la famille.

C’est en 1972, dans sa ville natale d’Osaka, à l’ouest du Japon, qu’Ikutaro Kakehashi crée Roland, une marque encore aujourd’hui indissociable de la pop des années 80 (Duran Duran, Depeche Mode), mais aussi des pionniers de la musique électronique (Kraftwerk, Herbie Hancock, The Prodigy). Mais le logo de Roland n’est pas simplement connu des amateurs de synthétiseurs et de boîtes à rythmes telle que la mythique TR-808, devenue culte grâce au titre Sexual Healing de Marvin Gaye. Les guitaristes ont également été conquis rapidement par le côté novateur des produits de la firme japonaise. David Bowie enregistre son tube Ashes To Ashes (sorti début août 1980) en utilisant une guitare GR-500. Une période marquée aussi par l’arrivée en France, vers la fin des années 70, du célèbre Roland JC-120 Jazz Chorus. Produit à partir de 1975, cet ampli semblait partir avec certains handicaps : un combo à transistors élaboré par une marque connue pour ses claviers et autres sons digitaux, avec un look beaucoup moins rock’n’roll que certains de ses concurrents (Marshall, Fender…). Pourtant, le JC-120 va vite devenir populaire au début des 80’s, grâce à un son clair et puissant (2 HP de 12’’ de 60W chacun, des effets intégrés – Chorus, Vibrato, Reverb, Distortion) et avec un prix de vente relativement raisonnable. Parmi les nombreux musiciens qui l’ont utilisé, on citera Robert Smith (The Cure), Andy Summers (The Police), Pat Metheny, Roger Hodgson (Supertramp) ainsi que de nombreux musiciens dans le milieu du funk. Un peu plus tard, dans les années 90, les pédaliers GT Roland font office de valeurs sûres pour trouver des sons à l’époque jugés comme presque avant-gardistes, sans oublier la kyrielle de pédales d’effet Boss, subdivision du groupe japonais.

Tout juste MIDI
En 2013, Kakehashi a reçu un Grammy Award pour sa contribution à l’industrie musicale à travers la création du système MIDI (Musical Instrument Digital), permettant l’interaction entre des instruments de musique capables de communiquer en mode numérique, ainsi qu’entre ces instruments et des logiciels d’ordinateur. La même année, il avait décidé de quitter Roland pour, a priori, un désaccord avec l’équipe de direction…

Publicité de l’époque pour le modèle GR-500
Roland Jazz Chorus-120

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password