À LA UNE New

ERNIE BALL – Rencontre avec Brian Ball, président de la compagnie

Célèbre pour ses cordes et ses accessoires, Ernie Ball s’est fait une place sur le devant de la scène en rachetant Music Man en 1984. Brian Ball, fils de Sterling, petit-fils d’Ernie, et président de la compagnie, revient sur l’ADN si particulier de ses guitares.
Propos recueillis par Guillaume Ley

Beaucoup de musiciens perçoivent Music Man comme une marque élitiste, aux instruments très pointus…
Notre but est de réaliser les instruments les plus faciles à jouer possible, et qui sonnent. Et à ce titre, on ne peut se permettre de proposer des produits approximatifs.

C’est pour cela que vous signez des guitaristes réputés pour leur technique, ou pour leur recherche sonore, comme Steve Lukather ?
Entre autres. Steve fait partie de
la famille. Il était présent à mon mariage. Je lui donne plein de petits surnoms ! Mais je trouve toujours cela très intéressant de
partir d’une ou plusieurs
 idées lancées par des
 musiciens. Les gens
 comme Steve sont tout
 le temps sur la route
 ou en studio, avec une 
guitare entre les mains.

Et John Petrucci ? Vous avez sorti tellement de produits portant son nom…
Je considère que John Petrucci est à Music Man ce que Les Paul était à Gibson. C’est un type super-ingénieux, qui fourmille d’idées et qui essaie toujours
 de pousser les instruments plus loin. Il est très précieux pour une marque comme la nôtre.

Vous avez également créé des lignes bon marché comme
 les Sterling by Music Man et, plus récemment, la série S.U.B, fabriquées en Asie.

Avant tout, il faut savoir que la famille Ball n’est pas fan des guitares que l’on commande, puis que l’on reçoit par containers, et qu’on peut à peine vérifier. 
Ce n’est pas ce que j’appelle
 être un fabricant d’instruments. Quand on a eu l’occasion de travailler avec John Park, de Praxis Musical Instruments Inc comme intermédiaire, on a foncé.

Pourquoi cette compagnie ?
Parce que Praxis commande ses instruments à des usines asiatiques en suivant un cahier des charges strict, que nous avons établi ensemble. Mais les bureaux et surtout le service de contrôle qualité sont situés à Orange County, en Californie. C’est là toute la différence. Nous savons bien qu’une S.U.B n’aura jamais la qualité d’une Sterling, encore moins d’une Music Man. Mais elle reprend toute la philosophie développée par ces marques et fait de l’ombre à toutes les autres guitares situées sans sa gamme de prix.

Bien entendu, tous ces instruments sont équipés de cordes Ernie Ball.
(rires) Évidemment !

Brian and Scott Ball
Brian Ball et son frère Scott dans leur atelier

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password