À LA UNE New

REFUSED – Freedom – (Epitaph)

En 1998, Refused sortait une véritable bombe : « The Shape Of Punk To Come », le genre de disque qui, à l’instar d’un « London Calling » (The Clash) ou d’un « Repeater » (Fugazi), allait marquer à jamais le milieu du punk et du hardcore. Quelques concerts de reformation en 2012 et voilà les Suédois qui reprennent du service. Refused est-il toujours ce même groupe irrévencieux ? La meilleure des réponses se trouve sans doute dans le titre d’ouverture, Elektra, dans lequel Dennis Lyxzén, le chanteur, hurle que rien n’a changé. C’est en partie vrai. Si l’aspect expérimental des débuts est aujourd’hui plus canalisé, la volonté de la formation scandinave de suivre une ligne artistique pas franchement des plus droites est toujours présente. Une chorale d’enfants (Françafrique), une section de cuivres (War On Palaces), quelques pointes d’electro (Servants Of Death), sans oublier une bonne dose de punk rock, oui, Refused are fucking alive. Et c’est tant mieux.
Olivier Ducruix

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password