À LA UNE New

POSITIVE GRID BIAS HEAD – La petite tête qui a tout des grandes

Après avoir fait de son logiciel d’émulation BIAS Amp un incontournable, la marque Positive Grid frappe fort avec sa première vraie tête d’ampli physique, la BIAS Head.

On ne rigole plus avec l’émulation numérique haut de gamme. Depuis que Fractal et Kemper ont imposé leurs produits, que Line 6 a dégainé le Helix, et que le Headrush Pedalboard s’est invité à la fête, de nombreux détracteurs des technologies modernes ont froid dans le dos. L’ampli
 que nous vous présentons
 risque de carrément leur 
glacer le sang. Voici la BIAS 
Amp Head, une tête d’une puissance de 600W, dont le son est loin d’être inconnu, surtout chez les home-studistes qui ont déjà pu constater la qualité du travail réalisé par Positive Grid (voir notre rubrique). Une partie du savoir-faire 
du développeur du logiciel BIAS Amp s’incarne désormais dans cet ampli compact. La connectique est ultra-complète (sorties audio XLR et jack, prise casque, Midi, USB, Bluetooth, boucle d’effets…). Et pour couronner le tout, le logiciel BIAS Amp est fourni dans le pack, pour triturer le son dans les moindres détails et l’importer ensuite dans la BIAS Head !

Sans prise de tête
On a « seulement » 25 amplis sous les doigts, répartis en 5 familles (Clean, Glassy, Blues, Crunch et Metal). Il est possible de modifier virtuellement certains détails comme la section de puissance (grâce au potard Topology, qui permet par exemple de passer d’un Classe A à une section de puissance à transistors). Bien entendu,
 on retrouve la classique égalisation, 
ainsi que les réglages de Gain, Presence, Master. Le résultat est toujours ultra-dynamique et très organique. Le Clean est excellent et peut aller du plus cristallin à l’ultra-chaleureux. On peut pousser le volume très loin sans que le son ne torde. Les différents Drives modérés (crunch et autres) sont réellement crédibles. Un vrai point positif, car c’est souvent dans ce domaine que pêchent les émulations. Là, on sent vraiment le son se salir plus ou moins suivant les coups de médiator ou le mouvement du potard de volume de la guitare. Côté metal, ça marche très bien également, comme c’est souvent le cas avec les émulations de high gain, plus faciles à bien réaliser. Arrivé à ce stade, c’est déjà très un bon ampli, au son vivant, facile à transporter et à utiliser qui s’offre à vous. Mais n’oublions pas le logiciel, qui permet d’en agrandir les possibilités.

Du travail de Pro
On peut considérer le logiciel BIAS Amp Pro comme un concurrent d’Amplitube ou de Guitar Rig, au même titre que la BIAS Head s’invite sur les terres de Kemper et Fractal (et ce, même si le fonctionnement et la philosophie de chaque produit diffèrent un peu). On passe alors à 36 amplis au choix, à
 des milliers de modèles retravaillés disponibles sur une communauté en ligne, à plusieurs enceintes et micros différents… Et surtout, on peut utiliser la technologie Amp Match développée par la marque, qui permet de s’approcher au plus près du son d’un ampli qu’on affectionne. Jouez une première fois en choisissant un preset du logiciel qui s’approche du son original recherché, puis jouez une seconde fois sur l’ampli (ou une émulation d’ampli venue d’ailleurs que de BIAS) que
 vous voulez copier (chaque son aura
 été enregistré dans votre ordinateur). Ensuite, la fonction « Matching » de Bias effectue les ajustements nécessaires pour se rapprocher du son désiré. Importez le résultat dans votre BIAS Head, et amusez-vous à nouveau avec l’égalisation et les autres options de réglages. La guerre de l’émulation haute définition ne fait que commencer. Bias vient de s’imposer comme une des références en la matière.
Guillaume Ley

Caractéristiques

  • Type : tête d’ampli à modélisations
  • Technologie : numérique
  • Puissance : 600W
  • Connectique : Input, sortie enceinte (4 à 16 ohms), Line out (XLR x2, jack x2), Headphones, Effect Loop, Midi (In, Out, Thru), footswitches x2 (et aussi : Bluetooth)
  • Dimensions : 314 x 190 x 153 mm
  • Poids : 7,7 kg
  • Origine : Taiwan
  • Prix : 1555€
  • Distributeur : www.lazonedumusicien.com

Empreintes
La philosophie de Positive Grid est différente de celle de ses concurrents, même si elle se rapproche de celle de Kemper. Pour effectuer une empreinte sonore chez Kemper, il faut placer un micro devant l’enceinte d’un ampli. Le Kemper envoie alors différents sons dans l’ampli, qui servent à réaliser l’empreinte sonore. Chez Positive Grid, on utilise aussi un ampli et un micro… mais on peut aussi s’en passer. Il est en effet possible de copier un son produit par un émulateur (une pédale Tech21, un son d’Amplitube…). Redoutable.


Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password

banner