À LA UNE New

PAUL PERSONNE – Perdu dans Paris

En 2015, la tournée « Autour de la guitare » est mise au chômage technique pour quelques jours à Paris et certains musiciens de renommée mondiale sont livrés à eux-mêmes dans la capitale. Du temps perdu ? Pas pour Paul Personne qui en profite pour faire un disque de blues avec des morceaux de VIP dedans.
Propos recueillis par Thomas Baltes – Photo : © Olivier Ducruix

Pourrais-tu nous expliquer la genèse de « Lost In Paris Blues Band » ?

Il est né d’un problème (rires). En 2015, Jean-Félix Lalanne avait monté une tournée « Autour de la Guitare » avec des musiciens de tous horizons (Larry Carlton, Robben Ford, Johnny Clegg, Axel Bauer, Dan Ar Braz, Ron Thal… Ndr) , et je faisais partie de l’aventure. C’était cool, j’ai fait la connaissance de Robben Ford, de Larry Carlton…

Mais la tournée a été en partie annulée…
Oui, une vingtaine de Zénith étaient prévus, et on a fait 3 ou 4 dates, qui se passaient très bien. Et un jour, on reçoit un mail de Jean-Félix nous expliquant que certains concerts étaient trop peu remplis pour que ce soit rentable pour lui, donc qu’il était obligé d’annuler une dizaine de concerts… Il y avait 15 jours off,
 je pense. Plus tard, j’ai dit à Gloria 
(la femme et manager de Paul. Ndr) :
 « Tu te rends compte, tous ces superbes zicos à Paris, qui sont en train de tourner en rond dans leur piaule d’hôtel, ou de jouer les touristes… » Elle m’a répondu : mais pourquoi tu ne les invites pas dans un studio pour t’amuser, et faire une jam blues ?

Comment se sont passées les sessions ?
J’avais eu une petite semaine pour leur communiquer une liste. Le premier jour, je suis arrivé à la bourre et ils devaient partir tôt, mais on a quand même mis 4 ou 5 titres en boîte en 3 heures, alors qu’on n’avait jamais vraiment joué ensemble ! Chacun amenait 
une idée, chacun était à 
l’écoute de l’autre. Souvent 
on répétait une fois le titre, à 
vide, puis on l’enregistrait. Parfois,
on enregistrait aussi la répète, et
 sur 2 ou 3 prises, c’était la bonne ! Il y avait de la fragilité, chacun cherchait sa partie, mais quand on réécoutait et on se disait : c’est cool ; ce n’est pas parfait, mais il se passe un truc. Il y a eu beaucoup d’humanité et d’humilité. On n’a pas cherché un quelconque événement, on n’a pas fait de compétition, on essayait juste d’amener chacun des idées.

Pourquoi avoir choisi Robben Ford, John Jorgensen et Ron Thal précisément ? 
Il y en avait de nombreux 
autres sur la tournée…

Oui, il y avait plein d’autres musiciens, dont des Français, mais avec ces Robben, John et Ron, il y avait un truc… Et puis, tu as l’occasion d’avoir ces mecs au chômage sous la main… Quand il faut organiser ce genre de choses ce n’est pas facile, c’est l’occasion qui a fait le larron, et je savais que ces mecs avaient cette culture musicale commune. Les Kinks, Crosby Stills And Nash… C’est pour ça aussi que je suis parti sur des standards de blues.

L’élément étonnant dans ce groupe, c’est Ron Thal. Certes il
 a une grande culture, mais c’est surtout un shreddeur ; d’ailleurs il ne s’est pas refréné sur cet album de blues. A-t-il réussi à se glisser dans les boots d’un bluesman ?
C’est vrai que j’ai eu un doute pour Ron, mais j’aimais bien le mec. Je me demandais comme il pouvait s’intégrer, mais c’est justement avec un mec comme ça, de type joker, que le projet peut ne pas être classique ! Vu le style qu’il a avec son manche fretless, il y a des moments où c’est de la pure virtuosité slide : je me suis dit qu’il allait amener un son que ni Robben , ni John, ni moi n’avons. Et j’ai bien fait ! Et en plus il était à fond dans le projet !

Est-ce que ça ouvre la porte
 pour une collaboration future,
 ou même une tournée ?
Eh bien ça, c’est compliqué. Ce disque, ça a été une sorte de bulle, de récré pour moi. Et après, tout le monde rentre chez soi et il y en a un qui habite Nashville, l’autre Los Angeles, le dernier dans le New Jersey… Ramener tous ces gens-là pour faire une tournée, ça risque de coûter trop cher.

Retrouvez l’interview complète de Paul Personne dans le Guitar Part n°273

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password