breaking news New

PÆRISH – Shoegaze naturel

Dans un monde parfait, le quatuor parisien jouerait dans des stades devant une foule en liesse, avec pour seul slogan : Pærish est magique ! Preuve en est avec un second album réussi.
Propos recueillis par Olivier Ducruix – Photo : © Nabila Mahdjoubi

Après un premier album en 2015 (« Semi Finalists »), de nombreux concerts et une jolie collection de premières parties (Silversun Pickups, Sum 41, Movements…), il aura fallu attendre presque 5 ans pour entendre à nouveau parler de Pærish. Un laps de temps conséquent qui a permis au quatuor parisien de faire mûrir son style. « On dit toujours que si nous avions pu sortir ce deuxième album plus tôt, nous l’aurions fait ! Depuis, notre son s’est considérablement alourdi, mais ça s’est fait hyper naturellement. » Si l’indie-rock des débuts est toujours présent dans « Fixed It All », les Parisiens ont glissé doucement mais sûrement vers un shoegaze plus marqué et référencé (Far, Nothing, Failure), tout en gardant une indéniable personnalité, une approche qui a su séduire le label américain SideOneDummy Records (Iron Chic, Chris Shiflett, Meat Wave, Pup, Violent Soho…). Des Frenchies signés sur une structure basée au pays de l’Oncle Sam, on n’en croise pas tous les jours. « Nous avons commencé à discuter avec SideOneDummy à l’époque où nous cherchions déjà un label pour sortir « Semi Finalists ». Ça a failli se faire, mais finalement nous n’avons pas reçu d’offre. Quand nous sommes arrivés à Philadelphie pour enregistrer avec Will Yip, le label nous a envoyé un email disant qu’il était très intéressé à l’idée d’écouter dès que possible nos nouvelles chansons ! Plusieurs artistes de SOD, anciens ou actuels, ont travaillé avec Will, cela a sans doute joué dans la décision de nous signer. Les gens du label nous ont beaucoup aidés pour tout ce qui est promo, marketing, réseaux sociaux et financement avant la sortie de l’album. D’une manière générale, ils s’occupent de presque tout (excepté les clips vidéos), donc c’est assez agréable. Cela nous a tous soulagés d’un certain poids car nous savions ce qui nous attendait, l’ayant déjà fait pour le premier album. » Reste à savoir quand Pærish pourra défendre sur scène cette excellente seconde réalisation. Les protagonistes sont d’autant plus impatients qu’ils ont enregistré celle-ci en avril 2019. La route d’un groupe indé est parsemée d’embûches, encore plus en temps de Covid. « À la base, nous voulions que l’album sorte en janvier ou février 2020… Nous sommes très heureux que cela ne se soit pas fait (rires) ! »

Zoom matos

  • Fender Telecaster (single coil) et Toronado
  • Marshall JCM800
  • Fender Super 210
  • Strymon BlueSky
  • Fulltone OCD
  • Friedman BE-OD
  • MXR Phase 90
  • Boss DD-6
Cliquez sur l’image pour écouter Pærish

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Mot de passe oublié ?

Lost Password