breaking news New

ORANGE TERROR STAMP – Timbre-poste !

Comme on pouvait s’y attendre, Orange déboule enfin sur le créneau des amplis au format pédale avec le Terror Stamp. Un hybride lampe/transistor de 20W prêt à s’incruster sur n’importe quel pedalboard et au caractère très… Orange.

Avec la multiplication des solutions (et des usages), il est tout à fait possible aujourd’hui d’intégrer un véritable ampli sur son pedalboard pour se raccorder directement à un baffle. La marque anglaise Orange, qui n’est pas étrangère à la tendance à la « réduction des têtes » (avec les Tiny
Terror, puis Micro Terror et Micro Dark), était bien sûr attendue sur le créneau des « amplis de sol ». Voici donc le Terror Stamp. Si vous aimez les jeux de mots à tiroirs, vous êtes servis : Stamp, comme s’il s’agissait (ou presque) du timbre-poste de l’amplification, et aussi comme la contraction de « stompbox » (puisqu’il s’agit d’une pédale) et « amp »… bref, vous avez compris. Il s’agit d’un ampli hybride équipé d’une lampe de type 12AX7/ECC83 en préamp et d’une section de puissance à transistors de 20W. À noter tout de même, cette miniaturisation comme le plus souvent dans ce genre de cas, s’opère aussi grâce à l’externalisation du transfo d’alimentation (15V, 2A), presque aussi volumineux, dont le poids et l’encombrement seront à prendre en compte. Malgré sa petite taille, on dispose d’une connectique complète à l’arrière : une sortie pour baffe en 8/16 Ohms, une sortie avec simulation d’enceinte pour jouer au casque ou se brancher directement en console, mais aussi une boucle d’effet avec buffer intégré ! Pour ce qui est de l’écoute au casque, le rendu est un peu plus étriqué en comparaison lorsqu’on rebascule sur un vrai HP, mais on pourra toujours ajuster ses réglages, et cela évitera d’avoir un son qui « déborde » en conditions d’enregistrement.

Orange à jus
Si vous avez déjà eu l’occasion de jouer avec la tête Micro Dark, vous ne serez pas dépaysé. On dispose en effet des mêmes réglages pour façonner le son : les potards Shape et Gain, qui méritent d’être explorés et apprivoisés. Le premier, au contraire d’une tonalité classique, va plutôt agir sur les médiums, soit en les poussant, soit en les creusant, avec une vraie incidence (y compris dans les basses et les aiguës) sur le caractère final recherché. Quant au taux de saturation, comme toujours chez Orange, on sort assez rapidement du son clair pour aller vers des distorsions (très) généreuses, voire fuzzy. Surtout, plus on le pousse, plus le volume augmente, ce qui implique une petite gymnastique pour l’ajuster à volume constant, et qui signifie, en somme, que plus on distord plus on sonne fort. Le footswitch assure la bascule entre deux volumes distincts, dans l’idée de pouvoir passer à un son lead en un éclair, façon boost. À vrai dire, compte tenu de cette interaction entre le gain et le volume perçu, on se demande tout de même s’il n’aurait pas été opportun de le dédoubler également, afin de pouvoir switcher réellement entre deux canaux auxquels assigner un niveau de gain spécifique.

Welcome on board
Les aspects pratiques ne manquent pas puisque la boucle d’effets va permettre d’y insérer des pédales de spatialisation à même le pedalboard (mais aussi de se servir du Terror Stamp comme d’un pur ampli de puissance en se branchant dans le Return de la boucle), sans faire courir de longs câbles dans tous les sens. Si le Terror Stamp encaisse plutôt bien Boost et Overdrive en amont, il ne faudra pas s’attendre en revanche à ce qu’il s’éclaircisse aussi facilement lorsqu’on joue sur le volume de la guitare. Le grain Orange demeure et c’est aussi ce qu’on viendra chercher ici. Une vraie alternative pour ceux qui évoluent déjà chez la marque anglaise, et une solution attractive pour ceux qui voudraient y goûter, et gagner au passage en souplesse et en efficacité d’utilisation.
Marco Peter

Caractéristiques

  • Type : ampli 20 Watts au format pédale
  • Réglages : Volume 1, Volume 2, Shape, Gain
  • Préamp : Lampe 12AX7/ECC83
  • Connectique : Input, Send, Return, Headphone Cab Sim, Output (8-16 Ohms)
  • Dimensions : 13,4 x 6,1 x 9,9 cm
  • Poids : 380 g
  • Origine : Chine
  • Prix : 189€
  • Distributeur : www.htd.fr

Pedal-amp
Les solutions pour se constituer un « pedalboard amplifié » ne manquent pas, à tous les tarifs et de toutes les tailles. Des amplis déguisés en pédales comme le Magnum 44 d’Electro-Harmonix sorti il y a une dizaine d’années déjà, la Mooer Baby Bomb (30W dans le format mini ultra-compact qui a fait la renommée de la marque) ou la Kolt 45 de Foxgear (notez le penchant balistique dans les dénominations). Mais aussi des modèles plus étoffés comme chez BluGuitar (l’Amp1: 100W, nanotubes, quatre canaux, émulations de HP…), Taurus (toute la gamme Stomp-Head : de véritables amplis hybrides multi-canaux), Hotone (Mojo Attack), voire des fabricants « boutique » comme Milkman Sound (The Amp: 50W, avec Tremolo et Reverb embarqués), y compris des solutions intégrées comme le pédalier Black Spirit 200 de Hughes & Kettner (200W, une foule de presets…).

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Mot de passe oublié ?

Lost Password