À LA UNE New

C’EST ARRIVÉ PRÈS DE CHEZ VOUS – Épisode #5

Des sorties d’albums, des annonces de concerts et de tournées, des chroniques : vous trouverez dans cette rubrique les dernières informations qui rythment la planète indé.


Sombre et sensuelle, la musique de RooM Me vous prend aux tripes pour ne plus vous lâcher et « Anaon », premier album paru début février 2018, laisse deviner tout le talent d’Anne-Sophie Remy, musicienne multi-cartes et principale instigatrice du projet. Si vous aimez la noirceur de PJ Harvey, ce disque est définitivement fait pour vous. Coup de cœur garanti à écouter sur Bandcamp.


Dans la continuité du précédent album paru en 2015, « Banlieue Triste » développe des ambiances glaciales et sombres, inspirées par la nuit et la froideur de la banlieue parisienne. Ce cinquième album d’Hangman’s Chair est assurément un retour aux sources, mais également une nouvelle et importante étape dans la carrière déjà bien riche du quatuor. Sortie française le 09/03/2013 (digisleeve, vinyle et en digital) via le label Music Fear Satan.


Mixé et enregistré en Angleterre par Ian Davenport (Supergrass, Stereophonics, Badly Drawn Boy…), le second album de Baltimore va débouler au milieu du mois d’avril et par la grande porte. « Summer Rain », c’est 14 morceaux de rock brûlant, judicieusement irrévérencieux, mais sans jamais être prétentieux, avec quelques réminiscences des années 90 et une poignée de clin d’œil plus ou moins appuyés à la brit-pop, catégorie grosses guitares et refrains imparables (Lonely Days). Un trio à suivre de près, recommandé les yeux fermés par GP.


Les Not Scientists ont mis en ligne un extrait de leur second album, « Golden Staples », attendu non sans une certaine impatience pour mai 2018. La vidéo de Perfect World est très années 80 dans l’esprit et le riff de guitare se colle dans un coin de la tête pour ne plus en sortir. Bref, c’est un tube en puissance. Poussez, les meubles et le son, prévenez vos voisins et appuyez sur Play.


CrossFire, c’est d’abord le subtil mélange de 2 voix, celles d’Allison Mareek, douce et planante, et d’Étienne Prieuret, plus rocailleuse. C’est aussi la rencontre de 2 sons de guitares qui se complètent, entre la légèreté d’une acoustique et la puissance d’une électrique. Le duo s’apprête à sortir un nouvel album, « Drifting Ashore », où la folk côtoie l’Americana, le blues, la country et le rock. Classieux et définitivement conseillé.


Composé au cours d’une année passée en Australie, enregistré en pleine campagne française, dans un ancien moulin à eau, « I Died Of Boredom And I Came Back As Me » est un joli mélange de pop et de folk, quelque part entre Lloyd Cole et Steely Dan, que l’on doit à Barton Hartshorn, un projet mené par Duncan Roberts, l’ancien leader du groupe Dictafone. En concert le 05/04/2018 au Zèbre de Belleville (Paris).


Grand habitué de la scène folk et rock depuis des années, voyageur au long cours (il a traîné sa guitare acoustique dans plus d’une vingtaine de pays à travers le monde et partagé la scène avec d’autres artistes tels que Frank Turner, Joey Cape de Lagwagon ou encore Tim Vantol), le Lyonnais Mike Noegraf est de retour en 2018 avec un second album. De la mélancolie de Inertia à l’innocence de 17th, en passant par l’énergie de Mrs Rose, « No Time For Seasons » dévoile 11 titres bourrés d’émotions qui s’écoute autant avec les oreilles qu’avec le cœur.


Libre comme l’air, totalement en dehors des modes et des codes de la musique actuelle, Idhai a sorti un premier album bricolé seul, véritable carnet de voyage aux multiples sonorités. Résolument folk dans l’esprit, avec quelques petites touches funky ou reggae, « Highway To Pray » se veut un disque spirituel avant tout, à l’image de son géniteur qui préfère créer ses propres vêtements, quitte à paraître extraverti au regard des autres. Un artiste définitivement atypique.


Reformé en 2016, Nostromo, l’un des groupes les plus emblématiques de la scène hardcore metal, avait ressorti en 2017 ses 3 disques phare, remasterisés pour l’occasion. Invités aux côtés de Gojira sur une tournée française de 7 dates, les Suisses avaient alors enchainé les dates, avec notamment des festivals émérites (Hellfest, Download, Dour, Impetus…) pour au final remplir La Maroquinerie de Paris, fin 2017. Aujourd’hui, Nostromo revient avec un EP, disponible en digital dès le 09/03/2018. « Uræus » se compose d’un inédit, le premier depuis 13 ans, et d’une reprise de Nasum (Corrosion), une formation avec laquelle Nostromo avait tourné et enregistré son dernier album studio, « Ecce Lex ».


Pour fêter la sortie de son nouvel album, « Face The World », My Perfect Alien se produira à l’Aérogare Station Lothaire (57 000 Metz), le 30/04/2018, en compagnie de Snap Border et Redemption. www.myperfectalien.com


Groupe de metalcore créé en 2014, My Secret Safe réédite « Storytelling », un EP qui prouve qu’en France, on a aussi de bons groupes dans ce style cher aux Anglo-Saxons. Disponible dès le 13/04/2018. www.facebook.com/wearemysecretsafe


Avec Stéphan Forté (guitare, programmations) et Jelly Cardarelli (batterie, enregistrement, mix) du groupe Adagio, l’orientation musicale de Cyrielle a le mérite d’être claire, encore plus quand on écoute Invidia, premier extrait de ce nouveau projet : du metal symphonique et des influences telles que Nightwish, Epica ou encore Arch Enemy.


Plus survolté que jamais, Dead Sexy Inc revient avec un nouvel EP gorgé de rock et d’électro, dont la sortie est prévue pour le printemps 2018.


Né en 2012 des cendres de plusieurs formations metal et hardcore de la région parisienne, Wolfpack s’est construit une renommée à l’ancienne grâce à un travail acharné et une grosse présence sur scène. Prévu pour le 16/03/2018, « Loathe », le nouvel album des Franciliens, propose une nouvelle évolution musicale et repousse encore plus loin les frontières du genre.


Formé en 2009, SpringWater vient de sortir son tout premier EP, « Abyss ». Si l’identité sonore du trio doit gagner encore un peu en personnalité et les structures des morceaux en consistance, cette livraison est prometteuse et devrait ravir les fans de Muse.


Sorti à la base sous forme d’une split tape K7 audio, le projet « Sergent Surf » est aujourd’hui disponible en format vinyle 25 cm. On retrouve ici Arno de Cea & the Clockwork Wizards et Demon Vendetta, 2 valeurs sûres du genre au niveau national, mais également européen (voire mondial). Ou quand la surf music des années 60 est malaxée, torturée par des musiciens hors paire. Cliquez sur l’image ci-dessous pour écouter et/ou acheter le disque.


La seconde édition du festival Post In Paris se tiendra au Bus Palladium, 26/05/2018 avec à l’affiche Mutiny On The Bounty, Lost In Kiev, Nesseria et bien d’autres encore. À noter que le 5 du même mois, l’équipe organisatrice propose un tour de chauffe avec entrée libre au Supersonic (Paris) et une programmation là aussi alléchante (Toundra, Mime et Saar). Les amateurs de post-rock, math rock, post-hardcore et autres genres musicaux affiliés apprécieront sans nul doute le magnifique flyer ci-dessous. Vivement le mois de mai.

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password

banner