À LA UNE New

C’EST ARRIVÉ PRÈS DE CHEZ VOUS – Épisode #4

Des sorties d’albums, des annonces de concerts et de tournées, des chroniques : vous trouverez dans cette rubrique les dernières informations qui rythment la planète indé.


Pour accompagner son nouveau et excellent EP « Déconne », Bebly a récemment mis en ligne une nouvelle vidéo du titre Dévalise. Le trio francilien a confié la réalisation du clip à Nicolas Demare (www.nidimages.com) et le résultat, en noir et blanc, est une réelle et belle réussite.


County Jels s’est fendu d’un second album, « Working On The Farm », cette fois entièrement composé de chansons originales. Voilà un disque qui fleure bon le blues et le boogie et on ne peut qu’apprécier la maîtrise technique respective des guitaristes Eric Sauviat et Sébastien Chouard, sans pour autant que les intéressés en fassent des tonnes. www.facebook.com/countyjels


Lost In Madrid se produira au Bus Palladium (6 rue Pierre Fontaine, 75009 Paris), le 09/02/2018. On ne peut que vous conseiller d’aller découvrir sur scène ce quatuor parisien au son pêchu, habile mélange de grunge et de stoner.


Le festival Post In Paris rempile pour une seconde édition, plus légère que la première (les organisateurs avaient eu l’audace de proposer pas moins d’une vingtaine de groupes en 2 jours !), mais toute aussi intéressante. Le 26/05/2018, le Bus Palladium accueillera 9 formations que l’on peut ranger dans différentes catégories (post rock, post metal, math rock et post hardcore) : Mutiny On The Bounty, Lost In Kiev, Nesseria, GrimLake, Steve Strong Music, Treha Sektori, Montagne, Dragunov, avec une tête d’affiche à ce jour encore secrète. Vivement le mois de mai ! www.facebook.com/postinparisfest


S’inspirant de l’héritage des années 70, tout en puisant certaines références dans un style développé par les White Stripes et les Black Keys, Red Money propose une musique brut de décoffrage et gorgée de décibels. Profitant d’un road trip au Pays de l’Oncle Sam, le duo guitare/batterie s’est arrêté à Nashville pour enregistrer son nouvel album, « Shake, Burn and Love », sous la houlette du producteur Andrija Tokic (Alabama Shakes, Benjamin Booker), au studio Bomb Shelter, connu des amateurs pour être 100% analogique. Le résultat final, puissant et débridé, est attendu pour le 09/03/2018. Oui, le rock est toujours bien vivant.


Après plus de 3 ans passés en Éthiopie, le globetrotteur franco-américain Cory Seznec, grand adepte de la guitare fingerstyle, est de retour en France avec un nouvel album, « Backroad Carnival ». Dans ce second opus en solo, l’artiste a opté pour une approche plus amplifiée et plus analogique de sa musique. Le résultat est un son chaud faisant autant référence aux vieux albums rock des années 70 qu’à une relecture contemporaine de la folk, avec parfois quelques petites touches de soul et de world music.


2018 sera l’année du grand saut pour Perfect Line. Après une paire de EPs, le trio a prévu de livrer son premier véritable album, « Seeds », le 16/03/2018. Une douzaine de titres originaux qui puisent leur inspiration aussi bien dans le classic rock que dans le mouvement grunge de Seattle. www.facebook.com/perfectlinemusic


Quelques semaines après la sortie de Revolutionne, premier clip extrait du troisième EP du groupe, Undervoid enfonce le clou avec une nouvelle vidéo récemment mise en ligne et enregistrée dans les conditions du live. Du rock bien énervé à la manière de No One Is Innocent.


Après avoir répété leurs gammes sur de nombreuses reprises et sorti un maxi single, les musiciens de Blinding Sparks ont livré un premier album fin 2017, « Brutal Awaking ». Du metal résolument moderne qui n’a pas peur de se la jouer plus posé quand il le faut. http://blindingsparks.com


Formé en 2014, Orion Dust est un groupe de rock progressif qui s’est vraisemblablement fait surprendre par le succès de son premier album, « Duality », sorti en mars 2017. En rupture de stock, l’opus en question est aujourd’hui réédité et à nouveau disponible depuis le 19/01/2018.


Les gars sont jeunes, motivés, auraient très bien pu choisir Chemises à carreaux comme nom de groupe (comme on peut le voir sur le photo promo), mais ils ont finalement opté pour Pineapple, ce qui n’est pas plus mal (même si on ne peut que conseiller aux jeunes formations de faire une recherche sur Google avant de d’entériner définitivement ce genre de choix). Voilà un groupe plein de fougue qui a sorti un premier album fort prometteur, « Crazy », fin novembre 2017, certes bourré de références à peine voilées (Arctic Monkeys, Franz Ferdinand, The Strokes), mais avec une personnalité qui ne demande qu’à s’affiner avec le temps. À surveiller de près. www.facebook.com/pineapple.off


Premier album de Moonshine Oversight, « Vanishing Lines » pose les bases des influences musicales du groupes : du heavy metal à la sauce américaine bien ficelé, avec un petit côté planant. Si ce premier opus semble parfois un peu trop propre sur lui, force est de constater que l’ensemble est solide et sacrément bien maîtrisé.


Après avoir largement exploré les classiques de l’horreur et de la science-fiction dans « Dark Reels » et poussé l’hommage un peu plus loin avec « Copycat », Kamera Obscura plonge dans les méandres du cinéma underground américain des années 70 et 80 avec son nouvel album, « The Final Cut ». Le disque se démarque quelque peu des sonorités industrielles de ses prédécesseurs pour flirter avec des courants plus organiques, tout en conservant l’ADN mutant d’un groupe qui continue son exploration sans limites, à la manière d’un Rob Zombie. Âmes sensibles s’abstenir…


Opalized commence l’année 2018 pied au plancher avec la mise en ligne d’une nouvelle vidéo, Rising From The Ashes.


Depuis l’album « Fort Intérieur » (2015) et la réédition CD de « Dans Ta Bouche » en 2016, Les Soucoupes Violentes n’avaient rien sorti. Voilà enfin du neuf avec un nouvel EP à vous mettre sous la dent, ou plutôt dans les oreilles. Composé d’une paire de reprises (de The Jam et de Slade) et de 2 chansons originales, ce EP est en écoute sur le Bandcamp du groupe et sera disponible en vinyle dans le courant du mois de mars 2018. Vous pouvez réserver votre copie dès maintenant en précommandant le disque pour 10€ (port compris, badge et sticker offerts) sur le shop du label Nineteen Something.

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password