À LA UNE New

MXR DOOKIE DRIVE – Saturation à roulettes

Après les effets, les guitares et autres amplis signature, voici les effets anniversaire d’albums. La Dookie Drive vient tout simplement célébrer les 25 ans de « Dookie » de Green Day sorti en 1994.

La façade de cette MXR reprend d’ailleurs le visuel dudit album. Obtient-on pour autant le son d’époque de Billie Joe Armstrong en un coup de footswitch ? On a essayé de jouer en écoutant l’album, guitare en main avec un humbucker au chevalet. Bon, oui, peut-être… Une chose est sûre, on obtient un gros son, limite metal, surtout si on utilise le petit bouton Scoop
 qui vient creuser les médiums. On retrouve trois réglages classiques, à savoir Gain, Tone et Output (le volume de sortie de la pédale). Si on pousse le 
gain au-delà des deux tiers de la course du potard, ça commence à virer au fameux son de type nid d’abeilles. À doser avec prudence. Reste le réglage qui rend cette pédale plus polyvalente en fin de compte : le Blend. On regagne de la définition et retire un peu de saleté si on le relève légèrement pour ajouter du son de guitare non traité à l’ensemble (car à la base, autant le pousser au max pour entendre le vrai son de la saturation tel qu’il a été conçu). C’est finalement très créatif, surtout si on place un autre overdrive plus léger en amont. Une chouette saturation ultra-costaude, très typée années 90, avec un look d’enfer, mais proposée à un tarif qui va quand même en refroidir plus d’un. Est-ce vraiment punk pour le coup ?
Guillaume Ley – Photo : © Olivier Ducruix

Caractéristiques

  • Type : saturation
  • Réglages : Output, Gain, Blend, Tone, Scoop
  • Connectique : entrée, sortie
  • Prix : 254€
  • Distributeur : www.laboitenoiredumusicien.com

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password