À LA UNE New

MUDWEISER – So Said The Snake – (Head Records)

Il aura fallu se montrer patient avant de découvrir le digne successeur d’« Angel Lust » paru il y a 5 ans. Il faut dire que le chanteur de Mudweiser, l’infatigable Reuno, est plutôt du genre occupé (Lofofora, Le Bal Des Enragés et bien d’autres projets dans la besace). Mais quand l’intéressé décide de rejoindre ses potes du sud de la France, ça n’est surtout pas pour enfiler des perles, mais plutôt des riffs de guitare, et bien graisseux de préférence, dans une ambiance que l’on imagine moite. Oui, et tant pis pour les clichés du genre maintes fois utilisés lorsqu’on évoque ce genre de musique, « So Said The Snake » sent la bière tiède, le whisky frelaté et la sueur. Il transpire surtout la sincérité, celle que l’on trouve dans les groupes qui jouent d’abord par passion, sans plan de carrière préétabli. Le quatuor préfère laisser à d’autres cette futile recherche de la notoriété et se concentrer sur ce qu’il sait faire de mieux, à savoir balancer un stoner rock de premier choix, plus ou moins lourd selon l’humeur du moment. Certes, c’est du classique, dans le fond comme dans la forme, quelque part entre Monster Magnet (Black Magic Priestess) et Nashville Pussy (7am Zombies), mais avec ce petit quelque chose en plus. Au final, on s’attache rapidement à cet album fortement recommandable et son joli florilège de titres plus variés qu’ils n’y paraissent (Useless Prick, le très beau The Story Of Joe Buck, The Snake). Du travail d’artisans comme on l’aime, sans artifices de production, fait avec amour et passion.
Olivier Ducruix

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password

banner