À LA UNE New

MON MATOS & MOI – Fañch Le Corre (Stonebirds)

En réalisant un troisième album de haute volée, « Collapse And Fail », à la croisée du sludge et du post-metal, et en signant sur le label américain Ripple Music, le trio breton a franchi une étape. Fañch Le Corre nous livre ici les secrets du son Stonebirds.
Propos recueillis par Olivier Ducruix – Photo : © Olivier Ducruix

Je joue sur une Ibanez Les Paul de 76, une copie conforme de Gibson, Ibanez se prendra d’ailleurs un procès l’année suivante, il me semble. Tout est d’origine à part un capot de humbucker, je crois que les micros viennent de chez Maxon… En tout cas, ça sonne mieux à mes oreilles que les Gibson de ces 30 dernières années. Si les amplis vintage ne sont pas trop ma tasse de thé, pour les guitares, je préfère les vieux modèles pas toujours confortables, qui pèsent un âne mort. J’ai commencé dans Stonebirds avec une Ekomaster de 61 injouable, mais avec un son mortel. Plus nous avancions avec Stonebirds et plus le son se devait d’être précis et agressif, et les vieux simples de l’Ekomaster n’ont pas suivi. J’ai récemment acheté une Lâg Custom Bédarieux aussi avec des doubles Seymour Duncan splittables pour les sons clairs. Elle est géniale à jouer, légère… Bref tout ce que je déteste. C’est ce qui s’appelle vieillir (rires) !


Pour les amplis, j’utilise un combo Hiwatt High-Gain qui me sert de son de base, avec un beau clean, pas mal de médiums, et un crunch bien « British », presque fuzzy. Je le couple avec une tête Peavey 6505 que j’utilise uniquement pour les distos. Mon baffle est un Genz-Benz G-Flex 2×12, généreux pour ce qui est des fréquences basses. J’aime bien les 15 pouces et ce cab’ s’en rapproche beaucoup… sans peser mon poids ! Les deux amplis se complètent vraiment bien en termes de fréquences et de grain. Pour l’enregistrement de « Collapse And Fail », j’ai troqué mon Hiwatt Hi-Gain pour un clone d’un Soldano SLO 100 que m’a prêté notre ingé son, le meilleur ampli sur lequel j’ai eu l’occasion de jouer à ce jour. J’espère pouvoir bientôt l’ajouter à mon rig de façon permanente. J’ai aussi joué sur un vieux combo Selmer du studio (Kerwax, ndlr) avec une pédale d’Overdrive pour booster le préampli. Mais cette configuration nous a servi uniquement pour des courts passages, quand je cherchais un son ultra serré.


Question effets, j’ai une Wah Morley, qui fait aussi office de pédale de volume, une Reverb TC Electronic Trinity 2 incroyable, avec des effets de modulation couplés à de belles réverbes, un Delay T-Rex, une Boss FZ-2 Hyper Fuzz pour les sons plus apocalyptiques. Ajoutée à la disto de l’ampli, ça devient vite la guerre ! J’ai aussi une Maxon OD-9 pour booster le préampli si besoin, une Loop Station RC-2 également de chez Boss et une ABY Radial, très pratique pour éviter les problèmes de masse et de perte de médiums quand on joue sur deux amplis.

Découvrez l’interview complète de Stonebirds dans le Guitar Part n°318

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password