breaking news New

METZ – II – (Sub Pop/PIAS)

Après un premier album sobrement intitulé « I » accueilli avec les honneurs par la presse et le public, Metz livre ici un nouvel opus au titre tout aussi simple et direct que le précédent. Simplicité et efficacité, c’est également ainsi que l’on peut qualifier la musique du trio. Dès l’intro du titre Acetate en guise d’ouverture, avec sa ligne de basse aussi sale que jubilatoire, les Canadiens invitent l’auditeur à une grande fête où les décibels sont rois et les codes du rock laissés au vestiaire. Le chant est à la limite de la rupture, la guitare crache des parties de noise énervée, la section rythmique est tantôt nerveuse, tantôt hypnotique, et l’ensemble sonne comme une incroyable mixture où l’on retrouve du post hardcore des années 90, du garage rock sans les coupes au bol et de la noise qui se fiche des règles de la mode. Un sacré foutoir, plus maîtrisé qu’il n’y parait. Si Jesus Lizard et Drive Like Jehu sont des noms qui vous parlent, cette seconde livraison de Metz risque de squatter votre platine pendant un bon bout de temps.
Olivier Ducruix

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Mot de passe oublié ?

Lost Password