À LA UNE New

MATCHLESS NIGHTHAWK 112 COMBO – C’est de la dynamique !

L’esprit Matchless, avec un clean parfait et des crunchs sublimes, s’incarne ici sous la forme d’un combo 15 watts compatible avec tous types de micros guitare. Un must de son et de simplicité.

Mettons tout de suite les choses au clair : oui, cet ampli est cher et n’a que trois boutons et une « petite » réserve de puissance de 15 watts. Pourtant, on
 peut vous garantir que c’est
le grand frisson. La marque
américaine s’est taillée une
réputation de spécialiste de
l’ampli boutique avec son
DC-30 (inspiré par le Vox AC-30), mais aussi avec le Lightning, un modèle au merveilleux son clean. Si l’on cherche un compromis entre un son clair d’une grande pureté et un crunch rock’n’roll de caractère, il y a le Nighthawk 112,
un petit combo qui reprend l’esprit développé par le second canal du DC-30. La particularité de ce modèle réside surtout dans son réglage de Tone : en fait, un rotocontacteur à 6 positions. Peu d’options, certes, mais des presets d’une telle efficacité qu’ils suffisent à faire notre bonheur et qui interagissent avec les potards Volume et Master,
car tous ont une grande influence
les uns sur les autres. Ici, considérez 
le Volume comme un Gain, et le Master comme un Master Volume.

Clarté sans (dis-)torsion
En restant très léger sur le dosage du potard de Volume, en ne dépassant pas le premier quart de sa course, le son est clair, défini et possède un headroom impressionnant. En bref, même en poussant le Master dans ses derniers retranchements, ça ne tord pas, ça reste clean, chaud et dynamique. Renversant. Les six positions du Tone proposent de passer d’un son assez serré à un rendu beaucoup plus fat. Elles ont toutes une utilité, surtout quand on veut adapter
le son aux micros de sa guitare, qu’ils soient simples, humbuckers, P-90… Quand on pousse un peu plus le Volume (entre la mi-course et les deux tiers), le son commence à se parer discrètement d’un léger grain. À peine un crunch, ou plutôt un début de salissure. Mais cette finesse est bienvenue, surtout avec des micros simples, et un jeu bluesy qui demande un ampli super réactif pour suivre la moindre variation des coups de médiator. Le Nighthawk fait partie de ces amplis dynamiques de haute qualité qui délivrent un son sublime, mais nécessitent une maîtrise parfaite de son jeu. Un combo exigeant, mais grisant.

Ultimate Crunch
Il reste encore un tiers à parcourir sur le potard de Volume. C’est là que le Nighthawk se détache de certains de ses confrères de la même marque. Car il propose un crunch musclé, plein et rugueux en même temps. Les derniers crans du Tone permettent de ne pas perdre d’épaisseur, tout en bénéficiant de ce côté saillant de certains médiums et aigus pour mieux percer dans le mix. Du boogie façon ZZ Top aux riffs d’AC/DC, tout y passe avec le même bonheur. Mais ce n’est pas tout, car avec des micros à niveau de sortie généreux, ce combo livre des sons typés hard rock, mais jamais criards. Ici, la dynamique est de mise. On n’a même pas envie d’ajouter de pédales supplémentaire tant le grain est magnifique. Allez, peut-être un discret booster de
gain, et encore. Certes, le prix est conséquent, mais il est difficile de se séparer d’un tel ampli par la suite.
Guillaume Ley

Caractéristiques

  • Type : combo guitare à lampes
  • Puissance :15 watts
  • Réglages : Volume, Tone (Rotary switch), Master Volume
  • HP : 1 x 12 Celestion Special Design
  • Technologie : 2x EL84, 1x EF86, 1x 12AX7
  • Dimensions
 : 45,72 x 63,50 x 22,86 (cm)
  • 
Poids : 20,41 kg
  • Connectique : 2 entrées guitare (High et Low), 2 sorties HP (4 et 8 ohms), line out
  • Origine : U.S.A.
  • Prix : 2499€
  • Distributeur : www.amplialampes.fr

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password