breaking news New

LITTLE JIMI – Three imaginary boys

Avec « The Cantos », Little Jimi réalise un second album de haute volée, habile croisement de rock progressif et de heavy rock tendance psychédélique.
Propos recueillis par Olivier Ducruix – Photo : © Christian Arnaud

Fin 2017, trois musiciens de Bordeaux se réunissent sous la bannière Little Jimi avec l’idée de narrer l’aventure d’un enfant (Jimi). Un an plus tard, « EP.1 » (EP pour épisode) voit le jour sur Mrs Red Sound, le label monté par Mars Red Sky et, à la fin du mois d’août 2021, le petit Jimi continue ses pérégrinations, toujours via la même structure, au travers de « The Cantos », seconde réalisation d’une grande richesse, tant dans les arrangements que dans les termes abordés ; un véritable album concept digne des années 70. « Il y a toute une histoire derrière ces morceaux, avec un ordre bien défini pour la raconter : c’est notre fil conducteur et cela influe carrément sur ce que nous pouvons composer. Des textes célèbres tels que l’Odyssée d’Homère, ou même encore La Bible, nous ont énormément inspirés pour écrire ce deuxième album, car nous y avons tiré l’idée du voyage pour continuer de mettre en avant notre propre histoire, qui raconte les aventures d’un garçon nommé Jimi et de son ami imaginaire Katus. Une fois que nous avions ce fil rouge, nous savions, musicalement, dans quelle direction nous voulions aller. » L’une des particularités du trio bordelais est d’évoluer sans bassiste. Un choix plus dicté par les premiers pas du groupe que par un désir artistique de se démarquer. « La première fois que nous avons joué en répétition, ça a plutôt bien fonctionné. Nous avons donc continué ainsi, sans jamais nous poser la question de prendre un bassiste par la suite. Cela influence bien sûr notre manière de composer car tu ne sors pas les mêmes trucs avec une guitare qu’avec une basse. » Le résultat, que l’on classera entre Elephant Tree et All Them Witches, est un mélange de space-rock, heavy psychédélique et de rock progressif, avec même quelques pointes de grunge et de stoner. Un vrai casse-tête pour les journalistes ! « Nous sommes influencés par tellement de trucs différents que nous bafouillons quand on nous demande quel genre de musique nous jouons. Nous avons fini par faire un choix : du heavy psych and progressive space-rock… Mais même ça, c’est une définition très large ! »

 

Zoom matos

  • Höfner 173 (1963)
  • Teisco made in Japan (copie)
  • Fender Stratocaster American Standard
  • Grestch Electromatic G5622
  • Fender Hot Rod Deluxe
  • Orange Dual Terror (+baffle Marshall)
  • Hartke 3500 (+baffle Ampeg 4×10)
  • Electro-Harmonix POG1, Big Muff Green Russian, Ravish Sita et Holy Grail
  • MXR A/B Box
  • Boss DD-3
  • EarthQuaker Device Dispatch Master
  • Dunlop Wah et Fuzz Face
  • Ibanez Tube Screamer
  • DigiTech Obscura
Cliquez sur l’image pour écouter Little Jimi

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Mot de passe oublié ?

Lost Password