À LA UNE New

LÂG TRAMONTANE T500A – Un peu de douceur

Très attendue, la série 500, dernière née des Tramontane, est aujourd’hui disponible dans tous les magasins. La famille 500 constitue le haut de gamme actuel de la maison française, dans l’offre asiatique de son catalogue. Il ne reste plus qu’à ajouter une série « tout-massif », qui se fait attendre, et le flight case sera complet. Dans l’immédiat, bienvenue à bord de la 500.

Les bois – épicéa massif pour la table et palissandre lamellé pour les éclisses et le fond – sont magnifiques. La finition brillante fait l’effet d’une véritable patinoire ! C’est ultra lisse et ça brille. Signature de la marque, la rosace ovoïde arbore fièrement la croix occitane, et la tête, autre signature Lâg, est joliment dessinée, avec de beaux chanfreins sur un palissandre qui donne un côté très luxueux au modèle, en parfaite harmonie avec les mécaniques. À bain d’huile, ces dernières sont munies de petits boutons « tulipe », dont le maniement associe facilité et précision. Il est dommage que la marque ne pratique plus le chevalet sans cheville depuis quelques mois… Le nouveau chevalet jouit cependant d’un bel agrément esthétique et d’une bonne propension à optimiser le phénomène vibratoire, tandis que le sillet compensé assure une justesse aussi précise que possible. Très classe, de délicats filets noirs viennent discrètement surligner les bordures de la touche, dépourvue de tout repère, si ce n’est les petits points sur la tranche. Signalons que la guitare est munie d’attaches-courroies, ces dernières étant soigneusement placées aux endroits les plus judicieux, qu’on l’on pratique assis ou debout.

Douillet
Le grand confort de jeu est l’un des gros atouts de ce modèle. Arrondis, les angles habituellement saillants des bords de caisse permettent d’éviter toute sensation de cassure pour l’avant-bras droit. Le manche, fin, étroit, avec un galbe légèrement en « C », rappelle celui d’une guitare électrique. Les frettes, plates et fines, se font totalement oublier sous les doigts, sans pour autant nuire à l’intonation de l’instrument. Large et plat, le talon du manche permet un bon accès aux cases les plus hautes, et ce malgré l’absence de pan coupé. Jusqu’à la 15ème case, ça passe facilement, ensuite, il faudra faire preuve de souplesse, mais on parvient tout de même à fréquenter jusqu’à 17 ou 18.

Jeune prometteuse
Les bois sont encore jeunes, très jeunes, le manque de maturité flagrant. En acoustique, le son se révèle dynamique, avec une projection sonore plutôt énergique. Très présentes, les basses ne roulent pas, elles sont d’un genre percutant. Elles soutiennent les harmonies d’un accord plus par leur puissance que par leur rondeur. Cela favorise le picking et tous les styles qui demandent de la précision, plutôt que du relief. Grâce à l’excellent agrément de jeu proposé par le manche, il est techniquement possible de jouer tous les répertoires. Les seules limitations de genre seront donc posées par le son, plus précisément par le rendu des registres grave et bas médium. Pratiquée en strumming par exemple, la T500A produit un son assez percussif, avec une harmonie qui ressort essentiellement dans le haut médium et l’aigu.
Superbement fabriquée jusque dans les moindres détails, cette Lâg est un modèle de confort de jeu et un exemple de douceur instrumentale. Grâce à son manche ultra joueur, elle se révèle un terrain de jeu séduisant et facile à pratiquer. Le maître mot : douceur. Voilà un modèle dans lequel on peut investir sans aucun risque, le budget restant raisonnable, à défaut d’être indolore pour la bourse. La fabrication Lâg « made in China » atteint là un degré de qualité rarement atteint jusqu’alors. Notez que la Tramontane 500 est proposée en format Auditorium et Dreadnought, eux-mêmes déclinés en version électro à pan coupé (et en gaucher pour cette dernière). Pas mal, non ?

Olivier Rouquier

Lâg Tramontane T500A_2

 

Caractéristiques

  • Style : Auditorium
  • Table : épicéa massif
  • Fond et éclisses : palissandre
  • Manche : Khanya Tropical
  • Touche : ébène
  • Mécaniques : bain d’huile noir satin, boutons « tulipe »
  • Préampli : sur modèle 500ASCE
  • Prix : 549€
  • Distributeur : www.laboitenoiredumusicien.com

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password

banner