breaking news New

KNUCKLE HEAD – Dark Country

Le duo alsacien réalise un envoûtant second album aux ambiances sombres et cinématographiques, quelque part entre le désert californien et les forêts du Haut-Rhin.
Propos recueillis par Olivier Ducruix – Photo : © Christian Ballard

Un premier concert après 15 jours d’existence, une batterie pour enfant achetée d’occasion qui n’a pas tenu longtemps le choc : les débuts de Knuckle Head ne sont pas des plus académiques. Mais une chose est sûre, l’osmose entre Jack (chant/guitare) et Jock (batterie) fut totale et instantanée. La formule en duo s’est donc imposée d’elle-même, comme une évidence. « Vu que nous faisons du bruit sur scène comme si nous étions cinq, ça intrigue énormément les gens et ça fait partie de notre communication. À deux, il faut bien sûr faire des compromis. Cela demande plus de travail pour trouver le bon équilibre entre la rythmique, les solos, les riffs, les arrangements. Mais c’est vraiment intéressant car ça nous pousse à sortir de de notre zone de confort. » Après un premier EP enregistré dans une cave avec un unique micro, un LP aux riffs chargés en Fuzz mis en boîte en une semaine au son plus que « roots et limite punk », Knuckle Head investit les murs du studio de Rémi Gettlife (Last Train, Dirty Deep) pour élaborer « Holsters And Rituals ». Une seconde réalisation qui, même si elle met toujours à l’honneur un heavy rock sombre et lourd, se veut beaucoup plus ouverte musicalement que ses aînées. « Pour notre second album, nous voulions aller plus loin encore dans le mélange et dans les arrangements. En clair, qu’il soit mieux produit, tout en gardant notre son brut en live, et Rémi nous a énormément aidés pour arriver à nos fins en s’impliquant à fond. Il faut dire que l’enregistrement – en analogique – s’est étalé cette fois-ci sur un mois, ce qui a facilité notre approche. » Une approche que le duo se plait à appeler dark country, comme pour couper court au jeu des étiquettes qu’il n’affectionne pas particulièrement. « Nos influences sont très variées et vont du stoner au blues en passant par la country, le heavy rock et le doom. Pour résumer, nous aimons autant Black Sabbath que Johnny Cash. Nous sommes conscients que ce style de dark country n’est en rien prédéfini, mais il résume très bien le côté sombre et occulte de notre musique, et nos racines blues, ou même les techniques de guitares que nous utilisons, comme le chicken picking. Le mieux, c’est de venir nous voir sur scène pour vous faire une idée ! » Ce que nous vous conseillons vivement tant « Holsters And Rituals » est un album digne des plus grands groupes du genre.

Zoom matos

  • Eastwood Delta 6
  • Fender Telecaster Custom Shop (avec B-Bender)
  • Custom 77 Needles & Pins
  • Hagstrom Fantomen
  • Orange Crush Bass 100 et TH30H (lampes NOS)
  • Baffle maison (HP 2×12 Warehouse Guitar Speakers)
  • Fender Hot Rod Deluxe
  • Way Huge Russian Pickle
  • Electro-Harmonix POG et Holy Grail
  • Boss GE-7
  • Empress Tape Delay, Tremolo et Boost
  • MXR M 196 A/B Box
Cliquez sur l’image pour écouter Knuckle Head

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Mot de passe oublié ?

Lost Password