À LA UNE New

KICKING RECORDS FESTIVAL – Nîmes – 24 & 25/06/2016

  • KICKING RECORDS FESTIVAL – Nîmes – 24 & 25/06/2016
  • KICKING RECORDS FESTIVAL – Nîmes – 24 & 25/06/2016
  • KICKING RECORDS FESTIVAL – Nîmes – 24 & 25/06/2016
  • KICKING RECORDS FESTIVAL – Nîmes – 24 & 25/06/2016
  • KICKING RECORDS FESTIVAL – Nîmes – 24 & 25/06/2016
  • KICKING RECORDS FESTIVAL – Nîmes – 24 & 25/06/2016
  • KICKING RECORDS FESTIVAL – Nîmes – 24 & 25/06/2016
  • KICKING RECORDS FESTIVAL – Nîmes – 24 & 25/06/2016
  • KICKING RECORDS FESTIVAL – Nîmes – 24 & 25/06/2016
  • KICKING RECORDS FESTIVAL – Nîmes – 24 & 25/06/2016
  • KICKING RECORDS FESTIVAL – Nîmes – 24 & 25/06/2016

Une décennie d’existence pour un label totalement indépendant, sans forcément aller jusqu’à parler d’exploit, ça n’est pas rien. Kicking Records a soufflé ses 10 bougies dans la magnifique salle de Paloma à Nîmes, les 24 et 25 juin 2016.

L’histoire de Kicking Records est née presque par hasard lorsque Stéphane Cupillard décide d’aider l’un de ses amis à sortir son disque. L’intéressé y prend goût, fait de même avec une seconde galette, puis avec un livre, une biographie du new yorkais Kevin K. Et 10 ans plus tard, le label peut se targuer d’afficher une centaine de références au compteur : disques (CD et vinyles), tee-shirts, planches de skate le plus souvent en édition très limitée, mais aussi une jolie collection de bouquins tournant autour de la musique. À l’heure du streaming à tout va, à l’heure où la lecture se résume pour certains à des gratuits dans les transports en commun, c’est une belle preuve de courage et d’abnégation. Et de passion aussi et ça, le boss de Kicking Records en a un sacré stock à donner. En une décennie, notre homme a construit patiemment un univers qui lui ressemble, des Kicking Fest (une vingtaine déjà) qui réunissent régulièrement sous la même bannière des formations du label, à la Kicking Radio (mélange d’émissions consacrées au rock indé de l’Hexagone et, bien sûr, d’une playlist maison). Un univers musical finalement plus riche qu’on ne pourrait le croire puisque Kicking Records ne se contente pas de sortir uniquement des disques estampillés punk rock et pioche aussi bien dans l’acoustique (folk et pop) que dans l’heavy rock (tendance hardcore) pour alimenter son catalogue.

Happy Birthday
Pour fêter les 10 ans du label, Stéphane Cupillard n’a pas lésiné sur les moyens. Il s’est d’abord appuyé sur une solide structure pour l’organisation en faisant appel à celle qui gère le festival This Is Not A Love Song, autrement dit à l’équipe en place à Paloma, une magnifique et impressionnante structure nîmoise (2 salles de concert, des locaux de répétitions, des activités en pagaille), sans oublier une petite poignée de fidèles pour l’épauler. Le boss de Kicking Records a ensuite concocté une belle affiche avec pas moins de 20 groupes (10 par soir), essentiellement des formations du label, avec cependant 2 invités d’honneur : Burning Heads et Guerilla Poubelle. Durant 2 jours, les spectateurs ont pu apprécier cette richesse qui caractérise l’écurie Kicking, de la folk hargneuse de Forest Pooky à la power pop toujours aussi classieuse des Néerlandais de Cooper, en passant par le hardcore métallique de The Black Zombie Procession ou le rock classieux du quatuor ibérique G.A.S. Drummers. Difficile de citer tous les groupes présents sur les 2 soirs, mais on retiendra quand même les prestations des Sheriff (sans conteste les stars du week-end), de Ghost On Tape (punk rock à forte tendance mélodique), de Not Scientists (power pop punk ultra vitaminée) ou celle très années 90 d’Un Dolor. Mention spéciale à : Cooper, G.A.S. Drummers et aux Burning Heads, ces derniers ayant choisi de jouer en très grande partie leur répertoire reggae à la sauce blanche.

Avec cette paire de soirées, Kicking Records a définitivement prouvé qu’être un label indépendant n’est pas forcément une aventure de tout repos en France, mais qu’avec de la passion (beaucoup de préférence) on peut faire bouger les choses. « Cela semble toujours impossible jusqu’à ce qu’on y arrive », disait Nelson Mandela. Rendez-vous dans 10 ans ?

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password