breaking news New

KEELEY ELECTRONICS HYDRA – Mouiller le son

En faisant le choix de la haute-fidélité, Keeley renouvelle le concept de pédale Tremolo/Reverb pour l’appliquer à des registres plus modernes.

Quoi de plus beau qu’un son clair ou légèrement crunchy avec un trémolo et une jolie réverbe pour enrober le tout ? Un combo gagnant sur certains amplis mythiques et qui a donné naissance à plusieurs pédales « Dual », réunissant ces deux effets sous le même boîtier, parmi lesquelles la célèbre Flint de Strymon et la plus récente Fender Tre-Verb. Avec l’Hydra, Keeley n’en est pas à son coup d’essai. En effet, la marque a déjà sorti la Verb O Trem et une version encore plus complète, la Verb O Trem Workstation (développées en collaboration avec le musicien de session Eddie Heinzelman). Mais si celles-ci revendiquaient une couleur vintage, l’Hydra se positionne sur un créneau beaucoup plus moderne, avec une approche haute définition du son pour mieux coller aux exigences de précision des guitaristes contemporains. Côté format et équipement, on est un peu entre les deux Verb O Trem, puisqu’elle occupe la même place que la version Standard, mais possède presque autant de réglages que la Workstation : deux footswitches, une connectique plus que fournie, et surtout trois emplacements pour sauvegarder ses réglages favoris, chose que ne proposaient pas les autres modèles. L’apport de la technologie offre des avantages non négligeables…

La crème de la trem
Trois modulations sont au menu, deux types de Tremolo (Sine et Harmonic)
et un Vibrato. On retrouve les sons que Keeley a toujours su très bien réaliser. Si on aurait aimé pouvoir choisir d’autres formes d’ondes que la sinusoïdale, la douceur de la vague est très agréable à l’écoute. Le Tremolo harmonique possède cette petite variation dans la hauteur des notes en plus de celle de volume qui déforme le son juste ce qu’il faut pour apporter de la vie à vos arpèges. Bien entendu, pour un effet plus radical en termes de déformation de la hauteur des notes, le vibrato est l’outil idéal. Ce dernier possède un petit côté Univibe très sympa. Les modulations conservent une très jolie chaleur et une belle profondeur malgré la précision et la définition qui caractérisent cette pédale. On reste dans le classique tout en bénéficiant d’une écoute améliorée.

Soyons « résonnables »
C’est surtout la Reverb qui donne à sentir le côté haute-délité de cette Hydra, renforcé par les entrées et sorties stéréo de la pédale. Là aussi, on a le choix entre trois types de spatialisation : Spring, Plate et Room. Si les appellations sont classiques, les rendus vont bien au-delà, grâce à de nombreux réglages supplémentaires, comme Color, Rev Modifier et la balance Wet/Dry indispensable quand on veut conserver une certaine précision tout en laissant le son s’envoler. C’est très beau. La version Plate peut-être agrémentée d’un Shimmer élégant et loin d’être agressif. Le seul problème réside dans l’accès aux réglages supplémentaires, qui se font en restant appuyé sur le potard central Color/Hold. La sérigraphie n’étant pas des plus lisibles et les potards très rapprochés, les manipulations ne sont pas toujours aisées. En restant appuyé sur le footswich de la Reverb, on peut geler le son et avoir un sustain infini. Tout est parfait pour que ça sonne. D’ailleurs, ça sonne ! Mais cette ergonomie, pour qui veut entrer dans les réglages plus précisément, pourra freiner même les plus courageux. C’est le prix à payer pour avoir un effet plus compact.
Guillaume Ley

Caractéristiques

  • Type : Tremolo/Reverb
  • Connectique : entrées/sorties (mono et stéréo), Tip/Ring, pédale d’expression
  • Réglages : Rate, Depth, Color, Dwell, Mixer, Room/Vibrato, Plate/Harmonic, Spring/Sine
  • Prix : 356€
  • Distributeur : www.lazonedumusicien.com

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Mot de passe oublié ?

Lost Password