À LA UNE New

JOHNNY MAFIA – Sens interdit

Sorti en octobre 2016, le premier album de Johnny Mafia s’appelle « Michel-Michel Michel », comme dans la caméra cachée de François Damien, une vingtaine de minutes pied au plancher.
Propos recueillis Par Flavien Giraud – Photo : © Laura Déon

Les gars de Johnny Mafia viennent de Sens dans l’Yonne et ne cachent par leur passion pour le punk et le garage américains : Ramones, Pixies (une de leurs chansons est un hommage à Kim Deal : « on est tous un
 peu amoureux d’elle ! »), Jay
 Reatard, ou plus récemment
 Wavves et Ty Segall. Dès leur
 premier EP de 5 titres (2014),
 les 4 avaient à « l’idée de 
jouer avec l’énergie des mélodies
 pop, mais avec un truc un peu
 plus vénèr’ » : des morceaux de 2 à 3 minutes maximum, lardés de Fuzz, qui les ont amené à faire des premières parties de leurs aînés Von Pariahs, Uncommonmenfrommars, JC Satàn, mais aussi des groupes comme Jim Jones Revue, Henry’s Funeral Shoe ou Parquet Courts, mais aussi à vivre quelques expériences proches du paranormal : 
« Après un concert à Mulhouse, on est allé boire des coups, et William, notre bassiste est parti se coucher. On nous a contacté un peu plus tard : il était avec les keufs et on a retrouvé notre William en chaussettes, pas bien… Il s’était fait à moitié séquestrer dans une baraque, on ne sait toujours pas ce qui s’est passé : le trou noir, on ne saura jamais ! » Des punks on vous dit…

Zoom matos

  • Fender Mustang
  • Squier Jazzmaster J. Mascis
  • Fender Pro Reverb
  • Death By Audio Fuzz war
Cliquez sur l’image pour écouter Johnny Mafia

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password