À LA UNE New

JIMI HENDRIX – « Music, Money, Madness…», nouveau documentaire sur le Voodoo Child

On s’étonnait que les héritiers de Jimi Hendrix n’aient rien prévu pour commémorer les 50 ans de sa disparition, le 18 septembre 1970. Et voilà que Legacy Recordings annonce la sortie d’un nouveau documentaire.

Basé sur des images inédites, le documentaire « Music, Money, Madness… Jimi Hendrix Live In Maui »revient sur le périple du Jimi Hendrix Experience (avec Billy Cox à la basse) à Hawaï, le 30 août 1970 (soit deux semaines avant sa mort), et sa participation fortuite au mauvais film « Rainbow Bridge » que Michael Jeffery, son manager, avait réussi à vendre à Warner au début des années 70. En échange (et après avoir négocié au cours de la même réunion une avance de 500 000 dollars pour financer le nouveau studio de Hendrix), Jeffery s’était engagé à céder les droits de la bande originale aux représentants de la major. Le trio donnera ainsi deux concerts gratuits sur l’île de Maui, au pied du volcan Haleakala en sommeil, devant un parterre de hippies locaux. Le projet est un flop total, mais, heureusement, les enregistrements de cette paire de prestations live ont été restaurés par son ingé son de toujours, Eddie Kramer.

Bricolage
En 1971, Mitch Mitchell avait été contraint de réenregistrer les batteries aux studios Electric Lady, pour réparer les problèmes techniques rencontrés lors de la pris de son du live, malgré les blocs de mousse enrubannant les micros pour contrer le souffle du vent. La même année, Jeffery entretenait la confusion en publiant coup sur coup deux albums posthumes, « The Cry Of Love » et « Rainbow Bridge », présenté comme la bande originale du film qui fera un flop. Ces disques renfermaient en réalité ses derniers enregistrements studio. Jimi Hendrix apparaît seulement 17 minutes à la fin de ce film plus qu’amateur mêlant surf, méditation, yoga et son « expérience vibratoire couleur et son ». Ce qui devait être un long-métrage inspiré d’Easy Rider fut décrit à l’époque par un critique comme « sans aucun doute le film hippie le plus stupide jamais réalisé ». Le documentaire « Music, Money, Madness… », dont la sortie est prévue le 20 novembre 2020, raconte cette histoire rocambolesque, digne de « Spinal Tap », avec des témoignages de Billy Cox, Eddie Kramer ou encore Chuck Wein, le réalisateur de ce film sans scénario. L’occasion de revenir sur l’intégralité du projet, avec des images inédites du concert (d’après les films couleur 16 mm de l’époque des deux performances du Jimi Hendrix Experience, mixés en stéréo et en son surround 5.1). Le documentaire sera accompagné d’un nouvel album « Live In Maui » disponible en Blu-ray + deux CD (le 20/11/20) ou au format vinyle (avec trois disques, le 4/1220).

Retrouvez Jimi Hendrix raconté par Eddie Kramer dans le Guitar Part n°317

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password