À LA UNE New

JACKSON PRO SERIES SL7P HT NORTHERN LIGHTS – Saturation claire

Jackson propose une 7-cordes qui renoue avec les sons saturés des premiers modèles du genre. S’y ajoutent une manche rapide et une finition impressionnante et audacieuse.

Après avoir testé dernièrement plusieurs guitares Jackson signature (Misha Mansoor, Chris Broderick…), nous testons cette fois un modèle sans griffe, mais dans une finition qui se remarque. Ligne emblématique de la marque, la Soloist (type Superstrat) vient en effet de s’enrichir d’une nouveauté qui tape directement dans l’œil ! La SL7P HT appartient à la gamme Pro Series, ce qui la place un cran au-dessus de la X Series (voir plus bas). La SL7P HT, comme
 son nom l’indique, est une Soloist en 7-cordes. L’instrument est joli, bien réalisé et, tendance oblige, possède
 une table en poplar burl (loupe de peuplier) qui saute aux yeux. Le corps
 en acajou accueille un
 manche traversant en érable, relativement plat, avec une
 touche en ébène. Autant dire que ça sent le son grave, profond, et le bon sustain, surtout avec un chevalet fixe et des cordes traversantes. Si la jonction corps/manche est excellente quand on veut atteindre les dernières cases sans se fatiguer, sa largeur va peut-être gêner ceux qui aiment les gabarits plus facilement praticables car un brin plus étroits (notamment chez Ibanez dont on ne présente plus le confort des Wizards, pour ne citer qu’eux). Reste un bel instrument qui tient en place une fois la courroie posée sur l’épaule.

Le classique, c’est différent
Aussi surprenant que cela puisse paraître, nous nous sommes réjouis de constater que les micros n’étaient pas des Fishman Fluence, très en vogue dernièrement sur les guitares modernes. Attention, ces micros ne nous ont offert que de belles surprises, mais le choix de modèles Seymour Duncan SH6-7 Distortion Humbucking nous ramène vers des sons plus « classiques », et permet de renouer avec ce côté direct et sans fioriture du son saturé, loin d’être désagréable. Pas de choix entre du vintage ou du moderne, pas de split, du son ! En revanche, le sélecteur à cinq positions demandera un petit temps d’adaptation puisqu’il permet de jouer avec des combinaisons particulières de bobines (par exemple les deux extérieures des micros manche et chevalet). Nous avons donc entamé les hostilités directement avec le son saturé d’un ampli hi-gain.

Dans le détail
La particularité des SH6-7, c’est 
de délivrer un son qui n’est pas nécessairement chargé en graves, et dont les médiums et les aigus se détachent assez rapidement, ce qui est une aubaine pour les solistes, mais pas toujours ce que préfèrent les rythmiciens. Or, avec le corps en acajou, la touche en ébène, et le jeu sur la septième corde en Si grave, on renoue avec ce bas du spectre, tout en bénéficiant d’une vraie belle définition des notes offerte par les micros. La combinaison est donc gagnante. Même avec une grosse saturation, il reste une forme de clarté dans les notes, qui se détachent bien les unes des autres. C’est certes moins heureux sur les sons clairs, ou sur les sons crunch vintage (branchée dans un petit combo plus « rock », la guitare se montre moins à l’aise), mais
 ce n’est pas non plus le domaine dans lequel cette Soloist prétend s’exprimer. Si vous êtes adeptes de belles guitares bien réalisées, avec un vrai penchant pour la grosse saturation sans rendu baveux, vous pourriez bien être conquis.
Guillaume Ley

Caractéristiques

  • Type : Solidbody
  • Corps : acajou avec table en loupe de peuplier

  • Manche : érable

  • Touche : érable

  • Mécaniques : bain d’huile Jackson à blocage

  • Chevalet : Jackson HT7 Hardtail avec cordes traversantes
  • Micros : Seymour Duncan SH6-7 Distortion Humbucking (x2)
  • Contrôles : volume, tonalité, sélecteur à 5 positions

  • Origine : Indonésie
  • Prix : 1139€
  • Distributeur : www.jacksonguitars.com

La loi des séries
Parallèlement à ses guitares made in USA à tarifs élevés (la Soloist coûte plus de 4000 $), Jackson n’oublie pas les portefeuilles moins garnis. Ainsi, presque chaque modèle (Soloist, Warrior, Dominion…) est décliné dans plusieurs séries : JS, X, Pro, USA. La majeure partie des JS Series et X Series est fabriquée en Chine, quand les Pro Series sont principalement réalisées en Indonésie. Les modèles signature sont pour leur part développés en X, Pro et USA. Et pour ceux qui veulent le top du top, il existe bien entendu des modèles custom shop réalisés aux États-Unis.

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password