À LA UNE New

JACKSON PRO SERIES MISHA MANSOOR SIGNATURE JUGGERNAUT HT7 – Du metal de djentleman

Avec ce modèle signature, Jackson offre aux fans de 7-cordes la possibilité d’aller plus loin que dans le simple registre du gros metal et des fréquences ultra grave.

Misha Mansoor s’est fait rapidement un nom avec Periphery, formation incontournable de la seconde vague de groupes issus du courant djent metal, caractérisé par des rythmiques complexes et un son ultra grave, majoritairement joué sur des guitares 7-cordes (voire 8 avec l’évolution du matériel ces dernières années). Si son modèle Juggernaut USA flirte avec les 3 500€, la
 version Pro Series, beaucoup
 plus accessible, est loin
 d’être dénuée d’intérêt.
 Présentée au cours du
 Namm 2019, la nouvelle HT7 possède une finition Neon Orange pour le moins voyante. On aime… ou pas. Mais passées ces considérations esthétiques, on a
 de quoi être séduit par cet excellent instrument, beaucoup plus polyvalent que la plupart des guitares de ce type. On apprécie avant tout la glisse et 
le confort général procurés par son manche en érable « caramélisé », au radius relativement plat. Si dans l’ensemble, il semble un peu plus large que sur d’autres modèles chez Schecter et Ibanez, il permet de réaliser de très bonnes rythmiques sans pour autant s’écarteler les doigts avec de simples accords de puissances. Les solistes devront en revanche prendre un peu de temps pour s’adapter à ses généreuses proportions.

Plus de son
Le reste de l’équipement inspire naturellement confiance, avec un accordage stable grâce à des mécaniques fiables et un chevalet confortable pour les amateurs de jeu en palm mute. C’est surtout la configuration des micros qui apporte un petit truc en plus à cet instrument. Les deux humbuckers 
MM1 (des modèles maison réalisés en collaboration avec Mansoor, d’où les initiales) sont pilotés par une toggle switch à cinq positions : trois positions classiques (micro chevalet, micro manche, les deux ensemble), ainsi que deux autres plus originales (nous y reviendrons). Mais ce ne sont pas des micros au niveau de sortie ultra boosté. L’avantage, c’est qu’ils sont assez dynamiques et répondent plutôt bien à l’attaque du médiator. En revanche, vous avez intérêt à être bien régulier dans votre jeu quand vous voulez un son bien rentre-dedans et précis avec une grosse disto, car ça peut manquer un brin de punch. On obtient une rondeur honorable avec le micro manche et des aigus plus saillant côté chevalet (plutôt logique jusque-là). Si, comme de nombreuses guitares de ce type, équipées de humbuckers, c’est moins heureux en crunch et en son clair, la HT7 possède un sérieux atout dans sa manche : les deux autres positions…

Articule ton clean
Ces deux sons supplémentaires s’avèrent très intéressants et exploitables et sont offerts soit par les bobines « extérieures » de chaque micro, soit par les deux bobines « intérieures ». Si on ne parle pas de splitter les humbuckers (ou de système coil tap comme chez d’autres marques), on obtient malgré tout des sons plus définis et très agréables en clair, et même en crunch. Cela reste moderne, mais ni terne, ni raide (c’est
 là qu’on apprécie finalement le niveau de sortie modéré de ces MM1). On peut aussi contourner le circuit de tonalité grâce à un système push-pull sur le potard dédié. Cette HT7 est à l’image de celui qui l’a signée, prête à s’exprimer dans de nombreux registres sonores. Et à ce prix, c’est une bonne affaire.
Guillaume Ley

Caractéristiques

  • Type : Solidbody
  • Corps : tilleul
  • Manche : érable caramélisé
  • Touche : érable caramélisé
  • Mécaniques : bain d’huile Jackson à blocage

  • Chevalet : Jackson HT7 hardtail avec cordes traversantes

  • Micros : Humbuckers Jackson MM1 (x2)
  • Contrôles : volume, tonalité avec push/pull, sélecteur à
 5 positions

  • Origine : Indonésie
  • Prix : 739€
  • Distributeur : www.jacksonguitars.com

Periphery, champion des signatures
Voilà un groupe qui déclenche les passions…et les collaborations ! Chacun des trois guitaristes de Periphery possède sa guitare signature chez un fabricant différent. Misha Mansoor chez Jackson, Jake Bowen chez Ibanez et Mark Holcomb chez PRS. Mais ce n’est pas tout. Mansoor a travaillé avec Peavey sur un modèle d’ampli Invective dont une version mini de 20 watts (contre 120 pour le gros modèle) a été présentée au Namm au début de l’année 2019. Il possède également une pédale d’Overdrive signature chez Pro Tone. Mark Holcomb a de son côté développé un effet signature chez Seymour Duncan, la Dark Sun, qui cumule Delay et Reverb, et succède à son précédent Delay signature du fabricant Proton Pedals. Sans parler du matériel signature du batteur Matt Halpern, chez Mapex et Promark !

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password