breaking news New

IBANEZ EH10 ERICK HANSEL – Sehr Chon

Avec un modèle signature plus sobre que bien des armes de guitar-héros tant vues ces dernières années, l’EH10 marque des points aussi bien sur les plans esthétique et ergonomique que sonore, et fait de l’ancien avec du neuf.

Dans le Guitar Part n°315, vous avez pu (re)découvrir 
une génération de guitaristes techniques aussi talentueux qu’inventifs avec des groupes comme Polyphia, Novelists FR, Yvette Young… Parmi 
eux, Chon s’est démarqué en mêlant fun, shred, hip-hop, sons retro wave (inspirés par les jeux vidéo des années 80), ambiances jazzy… Un réjouissant cocktail distillé par deux six-cordistes, Mario Camarena et Erick Hansel pour lesquels Ibanez a réalisé des guitares signature. C’est la plus sobre des deux que nous testons ici, celle d’Erick Hansel. Il s’agit d’un modèle Premium réalisé avec sérieux, mais plus abordable qu’un instrument Prestige (car fabriqué en Indonésie). Hansel jouait déjà sur Ibanez (tout comme 
Camarena) et appréciait 
le côté vintage des AZ et 
le son des Talman. Il a en 
quelque sorte réuni le tout
 dans l’EH10. C’est donc une guitare assez légère et bien équilibrée qu’on découvre. Le point le plus marquant reste sans nul doute le manche en érable torréfié,
au profil dit « AZ Oval C », relativement épais si on le compare aux traditionnelles autoroutes à shred beaucoup plus plates auxquelles on associe généralement la marque japonaise. On est plus dans la Strat que dans la Jem. Mais quel toucher ! On pense immédiatement aux manches Music Man réalisés avec la même essence et le même traitement. La glisse naturelle s’accompagne d’un excellent accès aux aigus, notamment grâce aux découpes réalisées à l’arrière du corps, au niveau
de la jonction avec le manche. La prise en main est classique, mais le jeu rapide est facile à développer. Un parfait compromis.

Great Hansel
Ce n’est pas le seul effort réalisé pour aller dans cette fameuse direction vintage/moderne. On retrouve d’un côté, un accastillage plus contemporain à l’image des mécaniques à blocage Gotoh, et de l’autre, l’excellent vibrato à deux points de la même marque, que l’on découvrait en 2018 sur des guitares de la série… AZ ! Reste le son. Là encore, on apprécie la conception de cette guitare pleine de bonnes surprises. Deux micros seulement sont au programme, un simple et un double : des Seymour Duncan passifs à niveau de sortie modéré. Le simple, côté manche, délivre un son de Stratocaster pur jus (c’est un modèle Alnico II Pro) : on retrouve tout ce qui fait la saveur de ces sonorités avec un son clair ou légèrement crunchy. C’est d’ailleurs le type de rendu qu’apprécie particulièrement Chon, le groupe n’étant pas porté sur les grosses distos ou les sons high-gain. Côté chevalet, on retrouve le humbucker Hyperion, lui aussi spécialement développé à l’époque pour la série AZ. Encore un ingrédient repris par Hansel pour son modèle signature. Le son est un peu plus costaud, mais toujours avec un niveau de sortie raisonnable, et une jolie précision grâce un grave très légèrement resserré, qui pourrait presque par instants passer pour
celui d’un single coil. Le petit switch supplémentaire de coil-tap rapproche encore plus le son de ce humbucker de celui d’un micro simple, en conservant une vraie profondeur et une belle dynamique. C’est vraiment très beau, quelle que soit la position retenue sur le sélecteur de micros, avec une vraie subtilité en son clair et juste ce qu’il faut pour magnifier un rendu plus chargé en décibels sans trop envoyer le bois. Polyvalente, vintage et moderne à la fois, la parfaite compagne du guitar-hero discret qui sonne toujours juste et sans esbroufe.
Guillaume Ley

Caractéristiques

  • Type : Solidbody
  • Corps : nyatoh, table noyer
  • Manche : érable torréfié

  • Touche : Jatoba
  • Mécaniques : Gotoh MG-T à blocage
  • Chevalet : Gotoh T1502 Tremolo Bridge
  • Micros : Seymour Duncan 
Alnico II Pro (manche), Seymour Duncan Hyperion (chevalet)
  • Contrôles : volume, tonalité, sélecteur à 3 positions,
 switch coil-tap
  • Origine : Indonésie
  • Prix : 1499€
  • Distributeur : www.ibanez.com

Nouvelle génération
Ibanez a depuis fort longtemps compris l’intérêt de collaborer régulièrement avec chaque nouvelle génération de guitaristes. N’oublions pas qu’avant de monter sa propre marque, Tosin Abasi d’Animals as Leaders était chez Ibanez, et que Jake Bowen (Periphery) y est toujours. Mais ce sont surtout les groupes Chon et Polyphia qui ont attiré les regards dernièrement. Pas folle, la marque japonaise a signé les quatre guitaristes (les deux de chaque groupe). Ce sont donc quatre modèles signature qui ont été dévoilés lors du NAMM en début d’année. Mario Camarena de Chon a lui aussi un modèle inspiré par la série AZ, avec trois micros (HSS). Preuve que la série AZ a marqué les esprits de ces nouveaux héros, Tim Henson et Scott Lepage de Polyphia l’ont eux aussi choisi comme base de leurs modèles signature. Et tous ont adopté le même profil de manche AZ Oval C, réalisé en érable torréfié.

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Mot de passe oublié ?

Lost Password