À LA UNE New

GUIDE D’ACHAT – Les amplis de salon

Attention, ceci n’est pas une rubrique déco, quoique. Vous allez découvrir qu’on peut faire rimer ampli, look et salon, sans sacrifier le son.

L’ampli, ce bloc rectangulaire, généralement recouvert
de tolex noir, ne pas fait pas toujours l’unanimité quand on l’impose dans le salon. Un peu triste, encombrant, pas vraiment pensé pour entrer
 dans une case de vos meubles suédois… Il existe pourtant des modèles qui, non seulement sont sexy, mais qui en plus, sonnent ! Pour votre plus grand plaisir, mais aussi pour celui de ceux qui squattent votre canapé, Guitar Part a retenu 10 amplis « de salon » qui valent le détour.
 Mais tous les petits « practice amps » (amplis d’étude), compacts, polyvalents (Roland Cube, Eagletone Aero8…) ne font pas de bons amplis de salon, et leur son n’est pas toujours à la hauteur du catalogue Ikea, ni leur look à celle d’Abbey Road (ou le contraire). Nous avons retenu des modèles qui ont une vraie personnalité sonore, et qui bien sûr sonnent bien à bas volume. Prêts à faire sonner le living room ?

 

ORANGE – Micro Dark (189€) et enceinte PPC108 (89€)

orange_micro_dark

Malgré son format minuscule, cette petite tête envoie le bois. Ce 20 watts à transistors embarque une lampe 12AX7 en préamp et peut faire hurler une enceinte avec
4 x 12”. L’égalisation, améliorée par rapport à celle de son prédécesseur, et sa boucle d’effets, en font une vraie petite bombe, qui sera très appréciée par les adeptes du gros son. Bien entendu, dans votre salon, une petite enceinte, c’est quand même plus sympa qu’un énorme caisson. La PPC108 (un HP de 8 pouces) fera donc un joli complément, mais le rendu sera plus aigu et moins corpulent que si vous utilisiez une « grosse » enceinte. Pratique pour composer et jammer, moins crédible pour enregistrer, ce produit en jettera, entre la télé et le canapé.

 

HUGHES & KETTNER – Tubemeister 18H (498€) et enceinte TM110 CAB (246€)

hughes_kettner_tubemeister_18h

Dans la famille Tubemeister, je voudrais le plus gros succès. La version 18 watts, pardi ! Parfait pour jouer en groupe, en studio de répétition ou sur des scènes déjà généreuses, cet ampli peut aussi servir chez soi. Son réducteur de puissance (1/5/18 watts) vous permettra de l’utiliser à domicile. Le son est moderne et assez transparent (clean un peu froid mais bien défini, sympa sur le crunch, pas top sur la disto), et parfait pour lui adjoindre des pédales d’effets (là, c’est excellent). Pourquoi le choix de cette tête pour votre salon ? Parce qu’avec sa façade transparente et ses lumières bleues, elle est unique.

 

BLACKSTAR HT-1R (275€)

blackstar_ht-1r

La première fois qu’on a entendu sonner, entendu sonner, on a eu du mal à y croire. Comment un seul minuscule watt peut-il prendre autant d’envergure, surtout avec un si petit HP (8 pouces) ? Les cleans de ce HT-1R sont sympas, sans être d’une propreté absolue. Le son saturé, lui, 
est ultime et assez impressionnant. Les fans de heavy blues, de classic rock et de riffs taillés pour les arénas vont prendre leur salon pour le Stade de France. Dommage de ne pas pouvoir changer de canal au pied. Les distos extérieures passent aussi très bien. Un vrai son à lampes à volume raisonnable, c’est presque inespéré. En revanche, c’est le moins sexy de notre panel, avec son look très classique.

 

IBANEZ TSA5TVR (349€)

ibanez_tsa5tvr

On a l’impression d’avoir affaire à un téléviseur des ‘50s ! Voilà un ampli parfaitement étudié pour sublimer votre intérieur… sauf
que cet accessoire en a à revendre côté son. Reprenant le circuit qui a fait le succès de la ligne TSA, ce poste amène un vrai changement : un HP Jensen C8R (le modèle 5 watts précédent présentait un Celestion de 10 pouces), des réglages plus complets, et une reverb Accutronics. Un excellent produit au son vintage, qui, comme le petit Vox de ce dossier, respecte le son de votre guitare (et la dynamique de jeu) jusqu’à ce que vous enclenchiez la section Tube Screamer, pour obtenir un médium saillant. Malgré ses 8 pouces, le Jensen offre un très beau son, quoiqu’un peu léger côté basses. Il encaisse un peu moins bien les saturations externes que l’ancienne version, mais le son de base de l’ampli est très bon… Un produit de caractère, aussi bien visuel que sonore.

 

LINE 6 Amplifi 75 (329€)

line_6_amplifi_75

Avec sa ligne Amplifi, Line 6 propose des combos à mi-chemin entre l’ampli guitare et le meuble stéréo, pour un son hifi. Si son esthétique n’ira peut-être pas avec tous les intérieurs, il passera quand même mieux qu’un combo lambda. Il offre cinq HP (!), pour une diffusion spatialisée, et les simulations de
 70 amplis, 20 enceintes et une bonne centaine d’effets : riche menu ! Mais pour en profiter, il est nécessaire de posséder un smartphone ou une tablette (iOS ou Android), et de se connecter en Bluetooth. Côté son, c’est du bon Line 6, mais vraiment pour la maison. À volume trop élevé, le rendu devient assez agressif et un peu chimique, alors que chez vous, avec un play-back (que vous pouvez faire jouer par l’Amplifi) en plus de la guitare, on obtient un son très hifi. Comme quoi, l’Amplifi est bel et bien un ampli de salon.

 

Fender Greta (251€)

Fender_greta

Tiré de la série Pawn Shop, ce petit boîtier rouge nous avait séduits d’emblée au cours de l’été 2012. Avec sa bouille de vieux poste radio, il livre un son qui correspond à son look : un peu nasillard, avec un effet walkie-talkie livré par son petit HP de 4 pouces. Mais c’est charmant, et surtout, on peut relier ce Greta à une enceinte. Et là, le son prend une tout autre ampleur. Avec un 12 pouces, le son reste très vintage, mais c’est beaucoup plus chaleureux. Plus on augmente le volume, plus le son se salit, à l’ancienne. Certes, la réserve de son clair est faible, mais le crunch est vraiment chouette. La solution idéale pour bénéficier d’un son à la fois vintage, costaud (avec l’enceinte supplémentaire), mais jamais abrutissant. Et vu le look de la bestiole, on a vraiment envie que les potes la voient en entrant dans le salon. Donc, on l’expose.

 

YAMAHA THR10 (299€)

Faut-il encore vous vanter les mérites de cette petite boîte magique, qui en fait beaucoup plus qu’elle ne laisse paraître ? Le THR10, c’est un ampli (et non 
une tête, malgré son allure) avec plusieurs modélisations très réussies (y compris un ampli basse), une interface digitale, et un petit poste de monitoring qui, au passage, livre un très bon son pour écouter ses mp3. La totale, à la maison comme en voyage (car il est léger et peut fonctionner sur piles). On peut se tourner vers différents modèles suivant sa sensibilité musicale : THR10 et THR5 (généralistes), THR10C (amplis vintage), THR10X (amplis metal), et THR5A (pour électroacoustique). Dans tous les cas, ça marche du tonnerre. Et ça entre facilement dans votre bibliothèque ou sur une étagère. Depuis sa sortie, beaucoup de marques ont suivi le mouvement, mais peu sont arrivées à ce niveau d’excellence dans autant de domaines à la fois.

 

VOX AC4C1-BL (358€)

vox_ac4c1-bl

Mais qu’il est beau ! Et en plus, il sonne car, avec 4 watts à lampes, c’est déjà bien assez pour une salle de séjour. Si l’égalisation se résume à un grave et un aigu, il ne faut pas oublier que le caractère de ces amplis Vox, influencés par l’incontournable AC30, est déjà bien porté sur les médiums. En gros, ça perce facilement dans le mix et à travers les murs, même les plus épais, grâce à un HP Celestion de 10 pouces. Dynamique à souhait, il restitue fidèlement les nuances de votre jeu, ainsi que le caractère de votre guitare. Rentrez dans les cordes pour que ça torde plus, caressez-les pour un son clair sans trop de grain. Et comme il possède une sortie pour une enceinte extérieure, il est possible d’obtenir un son plus ample, et avec plus de graves. Ce qui marque surtout, c’est sa finition impeccable, et la protection du HP de type Tygon Fret Cloth, pour changer un peu du marron Vox, plus prévisible. Le son typique de la marque, vintage, pas vraiment polyvalent, mais tellement bon quand on aime l’esprit AC30 et qu’on veut en profiter chez soi à moindre volume.

 

HOTONE Nano Legacy Heart Attack (117€)

hotone_nano_legacy_heart_attack

Si vous avez lu l’introduction de ce dossier, vous allez dire « ben là, c’est un modèle micro, à transistors, et qui fait seulement 5 watts ». Dans l’absolu, oui. Seulement, ce modèle est capable de faire hurler une grosse enceinte. On a rarement entendu 5 watts sans lampe livrer un tel résultat,
 à condition de préférer au petit HP (4,5 pouces) de la marque un modèle 10 pouces de qualité. Le Heart Attack reprend l’esprit d’un Mesa Rectifier, avec ce qu’il faut de basses généreuses, de médiums creusés et d’aigus tranchants. C’est bluffant. On peut faire beaucoup de choses avec ce petit démon équipé d’une boucle d’effets. Super mimi, mais vraiment costaud quand il s’agit d’envoyer du gros son. Et tout ça pour à peine plus de 100€. Terrible.

 

MARSHALL DSL5C (498€)

marsha0451_dsl5c_10861

Marshall fait partie de ces marques qu’on aime montrer. Pas étonnant donc qu’il s’agisse d’un des rares combos qu’on expose dans son salon, et qui ressemble plus à un ampli classique que les autres produits de 
ce comparatif. Ce modèle 5 watts, débrayable à 1 watt, possède 2 canaux. Le premier dans l’esprit d’un JTM45, et le second, plus moderne, qui se rapproche de l’esprit JCM800. La force de ce combo se situe du côté du crunch et de la saturation. À ce petit jeu, Marshall a toujours été très fort ! Et ce modèle permet de s’éclater aussi facilement dans le registre vintage que dans le moderne. Mention spéciale au switch Deep 
qui permet de récupérer des basses que le petit HP de
10 pouces (un Celestion Ten 30 qui fait très bien son job) peut ne pas toujours fournir. À la fois polyvalent, et avec le caractère de la marque… ainsi que son look.

dossier_amplis_salon_tableau

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password