breaking news New

GUIDE D’ACHAT – 5 pédales d’Octaver à moins de 78€

Des notes doublées à l’octave (en dessous ou au-dessus, voire les deux) : une excellente solution pour épaissir le son, adoptée par toute une génération de guitaristes (Jack White en tête) qui ont su s’approprier cet effet.

1) BEHRINGER UO300 (25€)
Comme souvent, Behringer propose un prix plancher pour découvrir l’effet. On peut jouer avec deux octaves, qui s’ajoutent au son direct grâce aux trois potards de mix (un par son). Un petit switch permet de sélectionner la plage de fréquence (Hi, Mid ou Lo) sur laquelle on aimerait voir ces octaves agir le plus pour booster un peu le son. Pas bête. Attention tout de même, avec des notes vraiment graves (une basse, une guitare accordée plus bas), le son risque de décrocher…

2) TC ELECTRONIC NETHER OCTAVER (35€)
La version économique de l’Octaver selon TC Electronic s’en sort plutôt bien. Certes le boîtier (solide et en métal) est envahissant et le footswitch peu intuitif (l’effet ne s’actionne que lorsqu’on relève le pied), mais pour le reste, le son est plus organique que sur la Behringer. Mais comme avec cette dernière, les notes tendent à décrocher quand on sollicite des fréquences trop graves. Parfait pour le jeu note à note là aussi, et pourquoi pas avec une Fuzz, sans tricoter trop vite.

3) JOYO IRON MAN OCHO (65€)
Une mini-pédale plutôt facile à caser sur le pedalboard. Comme avec les précédents modèles, deux octaves sont au rendez-vous, mixées avec le son non traité. Et pour le coup, ça suit très bien le jeu (un bon point pour les solistes) sans trop de décrochages. Parfait avec ou sans saturation (en monophonique encore une fois), assez précis, un peu plus serré dans le rendu général, mais on est à l’abri des mauvaises surprises.

4) MOOER PURE OCTAVE (70€)
Si vous voulez du choix, vous allez être servi ! Voici un modèle polyphonique qui propose pas moins de 11 modes de fonctionnement différents : en fait, des combinaisons d’octaves supérieures et inférieures (par exemple +2 et -1, +1 et -1 -2…). Si toutes ne se valent pas, elles ont l’avantage d’offrir de nouvelles perspectives. On a parfois l’impression d’utiliser un autre effet à la limite de la modulation ,comme le Chorus. C’est assez chimique et moderne dans l’ensemble, mais vraiment original.

5) HOTONE OCTA (78€)
Ce modèle ultra-compact possède lui aussi des réglages axés autour de trois sons (octave supérieure, inférieure et son non traité), et le rendu est vraiment sympa. On obtient un son propre, qui suit parfaitement le jeu note à note. Enfin propre… ça dépend : un petit bouton Dirty permet de salir le son juste ce qu’il faut (une sorte de petit drive ajouté au son de base) et apporte un petit plus avant même de la combiner à une saturation. Et ça peut aussi apporter un gain supplémentaire à votre Fuzz en plus de l’Octaver. Bien pensé.

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Mot de passe oublié ?

Lost Password