breaking news New

GUIDE D’ACHAT – 5 distorsions de type Rat à moins de 80€

Passer du crunch à la Fuzz, trouver l’équilibre entre les deux, c’était le coup de maître de la fameuse ProCo Rat dès la fin des années 70, qui continue d’inspirer de nombreuses marques aujourd’hui.

1) ENO MYOMORPHA DISTORTION (36€)
Une copie au format micro qui permettra aux curieux et aux indécis de se familiariser avec le son Rat à prix très amical. Plutôt convaincant, voire agréablement surprenant, le rendu 
est un peu plus serré et moins grave que l’originale, ce qui ne sera pas pour déplaire à qui chercherait un peu plus de précision tout en bénéficiant d’un son fuzzy. Avec un gain réglé très bas, c’est moins dynamique qu’avec la vraie, mais exploitable malgré tout.

2) MOOER BLACK SECRET (52€)
Avec deux modes (comme pour la Eno), on passe du son plus classique de la Rat à celui de la Turbo Rat, mais gare au saut de volume, plutôt conséquent, qui peut surprendre (attention également au souffle au passage). Si la plage de
 gain relativement progressive peut passer d’un bon crunch à une Fuzz bien agressive, le potard de filtre a un peu plus de mal à relever les médiums, assez creusés sur ce modèle. Mais elle reste polyvalente, ce qui fait sa force.

3) BOSS DS-1 (59€)
Tout aussi légendaire et sortie sensiblement au même moment, 
à la fin des années 70, la DS-1
 peut constituer une alternative. Et comme sa concurrente, elle peut vite devenir fuzzy. Mais elle demeure l’archétype de la distorsion quand la Rat 2 conserve un côté plus crunch/Overdrive en début de course du potard de gain. Aujourd’hui comme à l’époque, il faudra choisir son camp !

4) ELECTRO-HARMONIX FLATIRON FUZZ (77€)
La marque new-yorkaise, pourtant guère portée sur les copies, a réalisé
 sa vision de la Rat 2, et c’est une belle surprise. Avec le gain au minimum, c’est très joli, à peine crunchy, presque à la manière de certaines pédales d’Overdrive bluesy. Quand on pousse le gain, on retrouve très vite le côté Fuzz (domaine dans lequel excelle Electro-Harmonix avec notamment sa célèbre Big Muff). Le rendu est d’ailleurs plus massif et plus grave qu’avec la ProCo, mais aussi plus creusé dans les médiums, et ressortira moins naturellement du mix.

5) PROCO RAT 2 (80€)
Et pourquoi ne pas essayer l’originale ? Certes, la pédale n’utilise plus le célèbre composant Motorola LM308 qui a forgé le son de légende du premier modèle (et de quelques Rat 2 jusqu’en 2003), mais on retrouve
 ce côté fuzzy – et plus compressé désormais – si particulier. Attention à ne pas trop pousser le gain et le filtre, au risque d’obtenir un rendu criard. En attendant, voici un gros son capable de ravages, à la croisée des chemins entre gros crunch et Fuzz qui se fâche.

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Mot de passe oublié ?

Lost Password