À LA UNE New

GUIDE D’ACHAT – 10 guitares à moins de 450€

Chez Guitar Part, on aime quand ça sonne. Mais on a aussi conscience que le budget de chacun n’est pas extensible à l’infini. Si la frontière entre le matériel pour débutant et celui pour guitariste expérimenté semble claire, elle est beaucoup plus floue quand on se situe entre le milieu de gamme et le début du haut de gamme. C’est pourtant là qu’on peut trouver les articles les plus dingues, dont la qualité est exemplaire et le prix surprenant d’accessibilité. Faites votre choix…
Par Guillaume Ley

 

EPIPHONE LES PAUL 100 (249€)

Perçue par de nombreux guitaristes comme la Les Paul du débutant, cette petite maline à plus à offrir. Certes, son manche est vissé et non collé comme
 le veut la tradition, mais son profil plus moderne de type slim taper et son corps léger offrent un confort de jeu bienvenu qui évite de se fatiguer trop vite. La finition est propre et les micros font très bien leur boulot, en blues comme en rock, et même dans des registres plus velus où ils encaissent de fortes saturations en leur rendant honneur. La guitare avec laquelle on aime débuter, mais qu’on ne quitte jamais vraiment, même après avoir acheté un modèle plus cher. Votre serviteur continue de composer dessus depuis bientôt une paire de décennies.


VINTAGE VS6 (279€)

Le manche assez épais rappelle celui des Gibson, la silhouette et l’accastillage sont là pour rendre hommage à l’inspiratrice si célèbre. Bien entendu, ce qui fait la différence avec d’autres modèles situés dans la même fourchette de prix, ce sont les micros Wilkinson. Elle offre un gros son chaleureux, mais avec un niveau de sortie généreux. Vous pourrez donc faire du hard rock (voire plus poilu) sans aucun problème. Pour le blues, gérez vos potards de volume, histoire d’atténuer un peu la puissance de feu de ce modèle. Une guitare musclée et pleine de caractère.


CORT G250 DX (350€)

Une belle lutherie, pour un prix à peine croyable ! Voilà une très belle occasion à vous mettre entre les mains. Avec un corps en tilleul et une table en érable superbement posée, on a beaucoup de mal à croire qu’une guitare avec un tel degré de finition coûte si peu cher. Le manche et la touche accueillent des frettes bien finies. Le chevalet vibrato assure un accordage stable et le micro double est splittable, ce qui permet de jouer dans de nombreux registres. Si cette G250 est plus à l’aise avec les sons saturés qu’avec les purs cleans à proprement parler, sa réalisation, sa jouabilité et son prix totalement hallucinant en font une très belle affaire.


VINTAGE ICON V52 (359€)

Une Tele relic à moins de 400€, c’est pas mal. Certes, la finition usée est parfois un peu grossière, mais cela reste quand même franchement sympa. On retrouve l’accastillage et les micros Wilkinson. Le manche est plus moderne et plus fin que sur le modèle historique. Le twang est de mise et les riffs rock passent aussi bien que les plans country et blues. Une jolie interprétation de la Telecaster de ’52, dont le point fort réside surtout dans l’équipement de l’instrument à un tarif aussi alléchant.


SQUIER VINTAGE MODIFIED STRATOCASTER HSS (365€)

Un look de Superstrat ‘70s, c’est-à-
dire celui d’une Stratocaster (avec
 une grosse tête) sur laquelle on a
 placé un humbucker au chevalet et conservé tout le reste pour un vrai confort de jeu. Les micros, des Duncan Designed, font très bien leur travail. Les 2 simples fournissent les sons classiques, très appréciables en clean, ou avec un léger crunch. Le humbucker est puissant comme il faut, pour entrer dans un registre plus musclé, allant du hard rock au thrash sans aucun problème. Parfait pour du Maiden, ou jouer les guitar heroes des années 80.


LTD VIPER 256 (379€)

Une vision plus moderne de la classique SG, ne serait-ce que par son design, avec un corps à la découpe légèrement asymétrique. L’accastillage est sérieux, la finition propre et le son plus moderne. Si la présence d’un seul potard de volume (ainsi que d’une seule tonalité) semble limiter les combinaisons sonores de prime abord, il n’en est rien. En effet, les micros de cette Viper sont splittables, ce qui la rend polyvalente et utilisable dans de nombreux registres.


EPIPHONE G400 (385€)

Un classique, le plus proche des Gibson, look, accessoires et esprit compris. La finition est réussie. Seul le manche est plus moderne que l’originale, car plus plat et moins épais. Parfait pour vous prendre pour Angus Young sans se mettre sur la paille, avec un bon rendu sonore.
 Le micro manche offre un son plus vintage là où celui près du chevalet sonne un peu plus moderne. Dans l’ensemble, les notes sont assez claires, même avec de la saturation. Une excellente affaire pour riffer et faire du classic rock (entre autres).


LTD EC256 (429€)

Une vision contemporaine de cette guitare, plus légère et avec un manche plus plat, sans plaque de protection et avec une électronique plus moderne. On dispose d’une paire de potards de volume et d’un seul potard de tonalité. Mais ce dernier abrite aussi un push/pull pour actionner un système de coil tap qui permet de s’approcher du son de micros simples. Ce modèle est donc plus polyvalent que son inspiratrice. Les niveaux de sortie des micros sont relativement puissants, ce qui
 en fait une arme redoutable pour les amateurs de heavy et de metal, qui ne diront pas non à un petit coup de blues de temps à autre, en enclenchant le coil tap.


VINTAGE ICON V6 THOMAS BLUG (440€)

Le modèle signature du guitariste allemand (et ingénieur inventif) Thomas Blug est une vraie tuerie en matière de rapport prix/performances. Le manche est un bel exemple de confort et, bien entendu, l’accastillage et les micros sont signés Wilkinson. On retrouve tout ce qui ce qui fait le charme de la Stratocaster, à savoir des sons clairs bien définis, de jolis médiums avec une pédale d’Overdrive, des positions intermédiaires exploitables avec une saturation plus poussée… Et surtout, elle possède un système activable via un push/pull sur le potard de tonalité, et qui joue le rôle de hum-cancelling, à la manière d’un humbucker. Un très bon modèle.


IBANEZ SA460QM (449€)

Chez Ibanez, on sait y faire avec 
les manches autoroute au confort inégalable. La série Sabre, c’est quelque part la ligne pour shredder par excellence. Tout en ergonomie, avec des découpes et des accès aux aigus très bien réalisés, aucune gamme jouée à vitesse grand V ne lui résiste. Sa touche en jatoba délivre des médiums riches et des aigus crunchy. Le son est chaud dans l’ensemble grâce au corps en acajou. Le vibrato assez souple, est stable (ce n’est pas un modèle flottant). Un très beau modèle sous la barre des 450 euros.

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password

banner