breaking news New

GRANDMA’S ASHES – Trailer Parques

Lyrique et fuzzy à la fois, le premier EP de Grandma’s Ashes pose les fondations d’un groupe prometteur au style qui ne demande qu’à s’affirmer.
Propos recueillis par Olivier Ducruix – Photo : © Angela Dufin

Dans un univers essentiellement masculin, il faut une belle dose de personnalité pour s’imposer lorsqu’on est un groupe 100% féminin. Et de la personnalité, même avec seulement trois années d’existence au compteur, Eva (basse/chant), Myriam (guitare) et Édith (batterie) en ont à revendre. Pour preuves, le clip noir et décalé de Daddy Issues, ou encore le visuel et le titre du premier EP du trio, qui font directement référence aux Trois Parques (The Fates), les divinités maîtresses de la destinée humaine, de la naissance à la mort dans la mythologie grecque et romaine, représentées comme des fileuses mesurant la vie des personnes et tranchant le destin. « Un jour, quelqu’un dans le public nous a comparé aux trois Parques. Eva tient le rouet, Myriam déroule le fil de la vie, Edith le coupe. Cela symbolise la synergie que nous ressentons lorsque nous jouons ensemble, le rouet correspondant aux passages aériens et les ciseaux aux riffs saccadés. Cette comparaison nous plaisait d’autant plus que nos morceaux racontent toujours l’histoire d’un personnage au sort funeste : un astronaute apathique, une ogresse, etc… À l’image des trois Parques, nos textes déroulent leurs destinées le temps d’une chanson. » Mais avant d’éventuellement écrire un nouveau chapitre de la légende du rock, les trois filles doivent batailler avec la situation actuelle. « Bien que cette période soit frustrante, elle nous a permis de nous recentrer sur notre univers visuel en tournant le clip de Daddy Issues et aussi de composer en prenant le temps de tester de nouvelles directions. Peut-être allons-nous en profiter pour réaliser notre seconde vidéo et continuer à faire quelques reprises… » Comme celles déjà mises en ligne (Queens Of The Stone Age, Muse, Kadavar, Monolord…) par le trio, qui voit dans cet exercice une manière directe de dévoiler ses influences. « Avec l’impossibilité de nous produire en live actuellement, nous voulions continuer de partager des choses avec notre auditoire. Nous avons donc sélectionné des morceaux, juste pour le fun. Il y a un peu de tout, surtout du gros riff, des belles mélodies de voix et de la batterie qui tabasse. Tout ce qu’on adore quoi ! » La marque Orange ne s’est d’ailleurs pas trompée en endorsant la toute jeune formation parisienne. « Suite à notre reprise du morceau Rust de Monolord, notre vidéo a été partagée par le batteur du groupe sur son mur Facebook. Comme le groupe est endorsé par Orange, nous avons été contactées par la marque. Nous avons été bien sûr très honorées et avons en rejoint cette grande et mythique famille, surtout que Myriam (guitare) jouait déjà sur des amplis Orange ! » Assurément le début d’une belle histoire…

Zoom matos

  • Gibson Les Paul Standard Wine Red 1998
  • Epiphone Flying V Korina 58 LTD
  • Orange Dual Terror et Tiny Terror + PPC 112 x 2
  • Electro-Harmonix Pitchfork, Memory Boy et Freeze
  • Boss PH-1 et ES-8
  • Black Art Tones Pharaoh
  • Line 6 Dl4 Delay
  • Stonedeaf PDF-1X
  • MXR Micro Amp
  • EarthQuaker Device Tentacle
  • Strymon Flint
Cliquez sur l’image pour écouter Grandma’s Ashes

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Mot de passe oublié ?

Lost Password