breaking news New

GIBSON THEODORE – Proto-Vintage

Une surprise, dès l’ouverture de l’étui… On avait beau être prévenus et s’attendre à quelque chose d’inédit, Gibson parvient encore à nous étonner. Cette Theodore intrigue, tant par son histoire que ses formes et sa conception…

L’œil inévitablement habitué à des Les Paul mille fois déclinées, des SG aux variations diverses, Explorer ou Flying V pour une pointe d’exotisme, la forme et la conception de cette nouvelle guitare fait inévitablement lever un sourcil. Sortie du Custom Shop Gibson, cette Theodore au dessin inédit sort en édition (très) limitée : 318 exemplaires (dans un premier temps du moins). C’est que la marque américaine aime jouer avec les chiffres et les symboles : cette guitare au design unique aurait été esquissée le 18 mars (3/18) 1957 par Theodore Milson McCarty, président de la compagnie entre 1950 et 1966. Cet étrange instrument présente une silhouette pour le moins surprenante, doublée de l’utilisation d’une essence plutôt rare chez Gibson : l’aulne, choisi pour réaliser le corps. Un bois plus léger que l’acajou généralement employé par le fabricant, et qui, sur une guitare de ce format, rend l’instrument plutôt léger. Premier constat, la forme des pans coupés, très ouverts, permet un accès bien dégagé, même si le talon au pro l standard, relativement épais, n’offre pas tout le confort moderne pour tricoter sur les dernières cases.

Retro design
La prise en main du manche au profil 50s est agréable, le corps, compact et léger, a quelque chose d’assez aérien, ce qui change un peu des classiques modèles en acajou massif, et quand on regarde l’arrondi du bas de la caisse, évoque une cousine de l’Epiphone Wilshire (la marque avait été rachetée par Gibson cette même année 1957 et allait justement sortir dans la foulée ses premiers modèles solidbody sans table rapportée et avec des pans coupés symétriques…). Y avait-il également une volonté de s’opposer à Fender et sa Strat à deux pans coupés, comme le suggère la silhouette de la tête avec ses six mécaniques en lignes ? Oui et non ; Car le chevalet fixe de type wraparound (comme sur une Junior) et les micros P-90 nous ramènent bel et bien chez Gibson. En termes de lutherie, on remarque un travail sur les bords de la guitare : on part de cornes « plates » pour arriver à une arête totalement arrondie en bas du corps, avec une transition finement réalisée.

Pince-sans-rire
Une fois en action, la Theodore surprend moins sur le plan sonore (ce qui n’est en rien un mauvais point), même si de subtiles différences se font entendre. Ce sont bien des P-90 maison qu’on a sous la main, avec ce rendu plutôt profond et ce côté bien plein dans le bas du spectre. Mais dans les hauts médiums, le rendu semble un peu plus pincé qu’à l’ordinaire (du moins comparé à une Les Paul Special, une Les Paul Junior et une SG Junior). Le résultat du choix de l’aulne ? C’est plutôt rock’n’roll en tout cas, et surtout très dynamique, d’autant plus que la guitare permet de facilement éclaircir le son dès lors qu’on baisse un peu le volume à même l’instrument. Nous l’avons testée avec deux amplis à lampes différents ainsi que trois pédales de saturation (OD, Fuzz et Disto). Si le rendu du micro-manche peut devenir un peu ou avec un grave un brin envahissant, l’interposition donne de très jolis résultats qu’un chorus pourra subtilement envelopper. On a instantanément des envies de son vintage, garage, psyché ou blues-rock, avec un instrument qui propose une légère alternative au son classique Gibson sans pour autant verser dans la radicalité. Ce design rétrofuturiste, qui aurait pu être développé par un fabricant japonais ou italien quelques années plus tard, dans la période 60s/70s, est finalement bien américain. Souhaitons que Gibson continue de dénicher dans ses archives ce genre de trouvailles rafraîchissantes…
Guillaume Ley

Caractéristiques

  • Type : Solidbody
  • Corps : aulne
  • Manche : acajou
  • Touche : palissandre
  • Mécaniques : Vintage
  • Chevalet : Wraparound
  • Micros : P-90 (x2)
  • Contrôles : volume (x2),  tonalité (x2), sélecteur à trois positions
  • Finitions : Ebony, Cherry, Natural
  • Origine : États-Unis
  • Prix : 4200€
  • Distributeur : www.gibson.com

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Mot de passe oublié ?

Lost Password