À LA UNE New

G&L – Opération Custom Shop

Aussi mythique que soit « l’autre marque de Leo Fender », G&L n’avait jusqu’à présent pas de réel Custom Shop. Le lancement de ce dernier en février 2018 était l’occasion de se pencher sur ses origines.
Propos recueillis par Guillaume Ley

G&L est reconnue pour mettre à jour des guitares au design classique, en leur apportant une touche de modernité. Est-ce si difficile de bâtir une marque sur des guitares entièrement originales ?
Dave Brown (directeur du Custom Shop et luthier) : G&L possède un gros héritage. Nous l’avons prouvé à travers les nombreux modèles que nous avons développés. Tout ce qui concerne le processus de design et de présentation d’une nouvelle guitare peut devenir très compliqué, bien que passionnant. Il y a tant d’étapes à traverser dans la création d’un nouveau produit pour le marché… celles que je préfère sont celles du développement.

Avant d’avoir un vrai Custom Shop, vous avez débuté en 1998 avec le « Custom Creations Department ». Pour quelle raison ?
Les modèles Custom Creations ont été pensés pour offrir des instruments en édition limitée
 qui proposaient des options qu’on ne trouvait pas sur les guitares de production « standard » à l’époque…

Quelle est la différence avec le Custom Shop récent ?

Le Custom Shop, qui a été lancé en février 2018, a été pensé pour offrir les meilleures options ainsi que le meilleur du savoir-faire artisanal dans la création des instruments. Cela concerne tous nos modèles actuels, pour lesquels l’apport du Custom Shop n’a pas de limite.

Pourquoi avoir mis autant de temps avant de lancer ce Custom Shop ?
Cela n’a pas pris autant de temps que cela pour monter le Custom Shop. Mais avant tout, nous avions envie d’avoir les bonnes personnes au bon endroit. Je suis en charge de la direction de ce Custom Shop et je suis aussi le luthier qui travaille sur ces instruments. Cela fait 30 ans que je fabrique des guitares et je considère ma situation aujourd’hui comme une belle opportunité d’apporter mon savoir-faire aux utilisateurs de G&L à la recherche de l’instrument ultime, fabriqué pour eux seuls à Fullerton, en Californie.

Avez-vous de nombreuses commandes ?

Depuis notre annonce au NAMM cet hiver, nous croulons sous les demandes. Je suis très pris et je vais bientôt avoir un apprenti à mes côtés. Je tiens à conserver 
le même niveau d’attention à chaque détail que celui que j’ai actuellement. Il faut donc que je trouve quelqu’un avec qui je sois à l’aise, et avec qui je m’entende bien. C’est de la plus haute importance.

Un Custom Shop est souvent un lieu où peuvent naître de futurs modèles de série. Qu’en est-il du nouvel atelier de G&L ?
C’est encore un peu tôt pour se prononcer sur l’influence que pourraient avoir certains modèles Custom Shop sur le reste de la production. Je sais que cela fait partie du processus
 de création de certains instruments abordables. 
Je l’ai vu se mettre en
place et fonctionner au cours des années que j’ai passées chez Fender. Non seulement les guitares de série ont été influencées, mais certains autres modèles du Custom Shop ont aussi repris des idées appliquées sur des guitares voisines, réalisées dans le même atelier.

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password

banner