À LA UNE New

FOXGEAR ECHOSEX BABY, FENIX REVOLUTIONIST OVERDRIVE, SYNISTER THE METAL DISTORTION & KOLT 45 – La marque la plus rusée

Une nouvelle marque qui frappe fort, avec un son de qualité à des prix qui vont faire vaciller la crèmerie d’en face. Foxgear et ses pédales d’effet font une entrée fracassante dans le monde de la guitare électrique.

C’est toujours avec curiosité, voire avec enthousiasme, qu’on voit débarquer de nouvelles marques sur le marché des effets. On se souvient tous de Mooer grâce à ses formats micros vendus à petits prix, de Neunaber pour ses incroyables pédales de Reverb numériques haut de gamme… La marque italienne Foxgear pourrait elle aussi marquer les esprits. C’est en fin d’année 2017 que s’unissaient deux fabricants italiens, Baroni Lab et Gurus, pour former la structure Foxgear. La première marque, créée 
par Ugo Baroni, s’est spécialisée dans l’amplification (bien qu’elle fabrique aussi des pédales d’effets), et a, entre autres, réalisé de très bons amplis au format pédale. Ugo Baroni s’est récemment installé en Chine, où il possède sa propre usine. La seconde marque a fait mouche avec une pédale à lampes qui a fait sa réputation : l’Echosex 2, considérée comme une des meilleures reproductions sonores de l’Echorec de Binson (le célèbre écho, italien lui aussi, utilisé par David Gilmour). Après avoir raflé des récompenses par paquets entiers, son créateur, Chicco Bellini, s’est lancé un nouveau défi en s’associant à Baroni. De cette union sont nés douze effets et un ampli compact, tous présentés sous le même format, à savoir celui d’une pédale originale, au boîtier très design, sans aucune vis, avec une façade retro-éclairée en acrylique. Une identité déjà forte, tout ça, à prix accessible. À ce tarif, on pourrait craindre des effets un peu cheap. Même pas : on retrouve de vrais circuits analogiques, assemblés à la main avec des composants de qualité. De jolies promesses. Et surtout un fabricant qui a suffisamment confiance en ses produits pour les garantir cinq ans ! Nous avons commencé notre découverte de cette marque avec quatre produits : un Delay, un Overdrive, une saturation hi-gain ainsi que l’ampli au format pédale.
Guillaume Ley et Marco Peter – Photo : © Flavien Giraud

FOXGEAR ECHOSEX BABY

La généalogie de Foxgear ne laisse aucun doute avec cette pédale de Delay : ni plus ni moins que la petite sœur de
la fameuse Gurus Echosex. On retrouve ainsi dans ce format compact l’émulation si prisée du mythique Binson Echorec italien des années 60. Exit le préamp à tube, ici remplacé par
 un circuit doté de transistors à effet de champ (FET) afin de conserver une saveur lampée. Et s’il s’agit d’une version réduite et économique, le son est bien là, ainsi que les cinq réglages : vitesse (de 60 à 780 ms), niveau et nombre de répétitions bien sûr, ainsi que Tone et Age. On utilisera ces deux derniers pour façonner le son de l’écho, jouer sur la brillance et simuler l’usure et les imperfections mécaniques… Si l’on ne dispose pas, comme avec d’autres reproductions de l’Echorec, de la possibilité de switcher entre différents patterns rythmiques correspondant aux combinaisons de têtes de lectures magnétiques (Catalinbread, Dawner Prince Boonar, Keeley Dark Side, ou la dernière version T7E de Gurus le font), le son produit n’en reste pas moins envoûtant. L’écho à une seule tête de lecture reste en effet le plus évident – et le mode le plus utilisé par Gilmour lui-même – et la tentation de se lancer dans quelque floyderie est grande. Promesse tenue : on a là un Delay de caractère avec une belle dégradation dans les répétitions, capable également d’entrer en auto-oscillation : une réussite.

Caractéristiques

FOXGEAR FENIX REVOLUTIONIST OVERDRIVE

Si Foxgear propose des saturations qui ne cachent pas leurs racines (la Manic influencée par la Fuzz Face, la Cream par la Tube Screamer…), cette Fenix, un modèle original, possède un caractère beaucoup plus moderne et une belle polyvalence grâce à l’utilisation d’une technologie maison nommée DynaFET. Le gain peut vite monter très haut et s’avérer plus puissant que celui de certaines distorsions (alors que l’emballage promet un Overdrive). Et si Foxgear avait lancé l’Overdrive hi-gain ? Ce qui rend cette pédale polyvalente,
 c’est bien entendu sa redoutable égalisation à trois bandes,
 qui change du classique potard de Tone. Le réglage de Bass renforce l’assise, sans rendre le son trop ou ni boueux, et permet de conserver un son précis. Le Treble (donc l’aigu) vous fait gagner de la précision et un peu de brillance sans vriller les tympans. Mais c’est surtout le potard de Middle qui fait toute la différence. Il peut totalement étouffer le son, comme l’ouvrir de manière spectaculaire. Micros doubles, micros simples, tout y est passé, sur des amplis à lampes comme à transistors. Très peu de souffle à l’arrivée et un gros son dans les enceintes. Certes moderne, cette Fenix s’adapte à tout, guitares comme amplis, pour un son musclé mais toujours dynamique. À moins de 100 euros, ce serait dommage de s’en priver.

Caractéristiques

FOXGEAR SYNISTER THE METAL DISTORTION

Après l’Overdrive (quoique), voici la distorsion, et pas des moindres, puisqu’on a jeté notre dévolu sur un modèle hi-gain, histoire de jouer avec le gros son et les micros actifs comme passifs. La Synister (sous-titrée « The Metal Distortion » sur la boîte) est présentée dans une robe d’un bleu profond et reprend là aussi l’égalisation à trois bandes ainsi que la technologie DynaFET. Si vous cherchez une disto précise, avec ce qu’il faut de niaque et des graves légèrement resserrés et faciles à contrôler, c’est le modèle parfait. Si vous avez essayé la Fenix précédemment, comme ce fut notre cas, vous pouvez éventuellement hésiter. En effet, quand on passe d’une pédale à l’autre, de nombreuses similitudes sonores sautent aux oreilles. Au final, la Synister est malgré tout légèrement plus tranchante et hargneuse, sans être froide pour autant, mais avec une soupçon de précision supplémentaire. Elle est cependant moins polyvalente que sa petite camarade de classe, qui peut vraiment faire beaucoup. Si vous êtes spécialisé dans le metal, n’hésitez pas et foncez droit devant avec la Synister. Mais si vous versez aussi dans des registres plus rock, vous pourriez bien hésiter.

Caractéristiques

FOXGEAR KOLT 45

La grosse claque, la voici ! Un ampli au format pédale (le même que les autres), livré avec sa propre alimentation (il lui faut 24V pour fonctionner), qui annonce une puissance de 45 watts. Il s’agit cependant de 45W sous 4 ohms : donc, quand vous utilisez une enceinte de guitare, plus souvent sous 8 ou 16 ohms, ça donne plutôt 25 ou 12,5 watts. Malgré cela, nous sommes restés bouche bée devant le son dégagé par le Kolt 45. Testé en situation, en studio de répétition, face à un guitariste équipé d’un Mesa Boogie Dual Rectifier, d’un bassiste en 5-cordes et d’un vrai batteur en chair et en os, l’ampli se fait entendre sans jamais nécessiter d’être poussé à fond (nous sommes restés aux deux tiers du Master), et sur une enceinte équipée de 4 HP de 12” en 8 ohms. C’est clair, super défini, ça ne tord pas en son clair, et ça encaisse les pédales d’effets sans broncher. C’est aussi le partenaire parfait des possesseurs de Fractal et autres Helix. Avant cela, nous avions déjà testé le Mooer Baby Bomb 30, l’Electro-Harmonix 44 Magum (des amplis de puissance) et un ou deux autres amplis au format ultra réduit : aucun n’avait la définition ni la projection du Kolt 45, vendu à moins de 120 euros. Un produit qui va faciliter la vie de bien des musiciens qui se déplacent sans voiture, et tiendra dans la poche à la place du smartphone ! Plus qu’un modèle de secours ou de remplacement, à un prix imbattable.

Caractéristiques

BILAN

Avec des saturations incroyables qui donnent envie d’essayer le reste de la gamme, un Delay qui fait de même (Foxgear a aussi sorti l’Echoes et la Futura), c’est un carton plein. En attendant de voir si le matos tiendra au-delà des 5 années de garantie promises par le fabricant, difficile de le prendre en défaut. Car c’est une totale réussite en termes de rapport qualité/prix, avec un look juste ce qu’il faut pour frimer, et un son renversant dans la majeure partie des cas. Il nous tarde d’essayer d’autres effets de cette marque pour vous en dire plus.

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password