À LA UNE New

FOO FIGHTERS – AccorHotels Arena – 03/07/2017

Cela faisait bien trop longtemps que les Foo Fighters ne s’étaient pas produits dans une salle française. Emmené par un Dave Grohl au meilleur de sa forme, le groupe a offert à ses fans un show d’une grande générosité.
Olivier Ducruix – Photos : Olivier Ducruix

Ce fut une soirée quasi parfaite. Elle aurait pu l’être totalement si la psychorigidité du personnel de l’AccorHotels Arena n’avait pas empêché votre serviteur de voir Red Fang ouvrir les débats. Dommage… Décidément, cette salle n’a rien de rock : la pinte de bière à 10€ et des prix aux stands de merchandising pour certains hallucinants. Mais heureusement, tous ces petits détails, qui peuvent paraître au final anodins, ont vite été balayés par l’entrée en scène de Dave Grohl. Seul avec sa guitare, égrainant parfois quelques accords, le frontman des Foo Fighters a vraisemblablement voulu profiter au maximum de cet instant riche en émotions, sans doute pour se rappeler l’annulation du concert du groupe prévu en novembre 2015. Cela faisait plus de 10 ans que les Foo n’avaient pas joué dans une salle de l’Hexagone (on se souviendra bien sûr de leur excellent passage à Rock En Seine en 2011) et l’attente était grande, des 2 côtés. Et quand les autres musiciens de la formation américaine sont arrivés discrètement pour rejoindre leur leader et que Times Like These a réellement démarré, le concert a basculé dans une autre dimension. Il faut dire que les 6 musiciens n’ont pas lésiné sur les moyens pour enflammer la salle parisienne en balançant juste après le titre d’ouverture, une paire de bombes à effet immédiat (All My Life et Learning To Fly). La suite ne fut que partage et bonheur. Les plus pointilleux auront relevé, sans doute à juste titre, quelques longueurs dans certaines versions plus élastiques en live que sur disque pour une poignée de morceaux, ou encore lors de l’interminable présentation des musiciens (l’occasion rêvée pour le frontman de confirmer comme un membre à part entière des FF Rami Jaffee, le claviériste). À dire vrai, ces longueurs n’ont prouvé qu’une seule et unique chose : Dave Grohl est généreux dans l’effort, acteur dans l’âme certes, mais au final terriblement humain, avec ses qualités et ses défauts. Une générosité de tous les instants qui a permis au public français de découvrir un inédit (Dirty Water) encore jamais joué en concert (une autre chanson, Run, du prochain album figurait également dans la setlist).

Dave Grohl, assurément la star de la soirée, n’a pas ménagé sa peine pour se mettre le public de l’AccorHotels Arena dans la poche en glissant régulièrement des « c’est la vie, mon chéri » ou en montrant sa maîtrise de la langue de Molière pour ce qui est des expressions populaires (un « putain de merde » qui restera dans la légende !). À part Taylor Hawkins (la connivence est totale entre ce dernier et Grohl), le reste du groupe est effacé, mais d’une solidité à toute épreuve. Pourtant, la cohésion entre les intéressés est bien là, réelle tout le long d’un véritable show de 2h15 qui se finit en apothéose sans véritable rappel (« on ne fait pas ce genre de merde, de faire semblant de partir pour revenir », explique le frontman) avec 3 morceaux dantesques : Monkey Wrench, Best Of You, Everlong. Un concert qui restera à jamais gravé dans les mémoires des spectateurs présents, n’en déplaise à ceux et celles qui pensent que les Foo Fighters, c’était mieux avant. C’est juste différent et c’est parfait ainsi.

Setlist

  1. Times Like These
  2. All My Life
  3. Learn To Fly
  4. Something From Nothing
  5. The Pretender
  6. Whip It/Eruption/Heart Of The Sunrise/School’s Out
  7. Cold Day In The Sun
  8. Congregation
  9. Walk
  10. These Days
  11. My Hero
  12. Dirty Water
  13. Skin & Bones
  14. Run
  15. This Is The Call
  16. Arlandria
  17. Rope
  18. Wheels
  19. Monkey Wrench
  20. Best Of You
  21. Everlong

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password