À LA UNE New

FENDER STARCASTER – Ex-fan des sixties

En 1976, Fender donnait le jour à la Starcaster, une guitare au look très vintage qui fleurait bon les années 60. Presque quatre décennies plus tard, la marque américaine se décide enfin à sortir le modèle réservé au bassiste. Bonne idée.

Comme précisez plus haut, la Starcaster ne fut commercialisée qu’en modèle à 6 cordes. Cependant, Fender produisit une poignée de prototypes dans les années 70 que l’on imagine aujourd’hui dans des coffres blindés de collectionneurs (très) fortunés. Ainsi s’acheva la tentative de la marque américaine de sortir une basse semi-hollow. Et voilà que, grâce à l’appellation Modern Player, Fender nous sort ce modèle de son grenier… Magique ! Question look, La Starcaster est bien loin de laisser insensible. Voilà une semi-hollow fort classieuse ornée d’un joli binding entourant le corps de la guitare, binding que l’on retrouve également pour souligner les deux ouïes bien évidemment en forme de F. La tête, même si elle peut surprendre les ultras de chez Fender (comprenez ceux qui ne jurent que par les modèles Precision et Jazz Bass) est en accord avec le rendu visuel général de la basse. Autrement dit, on est ici dans une sorte de célébration des sixties. Pour la prise en main, la Starcaster se montre légère et agréable à porter. Vu la grosseur des mécaniques, on aurait pu croire que la basse allait plonger vers la gauche (pour les droitiers), mais il n’en est rien. Un bon équilibre de l’instrument, c’est un bon point pour commencer.

Ta Fender en short
Le manche (ainsi que la touche d’ailleurs) est en érable. Agréable au touché, il l’est tout autant pour ce qui est du confort de jeu. Bon, pour les prouesses techniques et autres descentes de manche à vitesse grand V, il faudra sans doute aller voir ailleurs, mais cela serait fort étonnant que Fender eut l’idée de sortit cette 4-cordes pour les amateurs de sensations fortes. Soyez rassurés, les bonnes sensations sont quand même présentes avec ce manche en forme de C et plus court qu’une basse standard puisqu’ici le diapason proposé est court (short scale). Cela ne saute pas forcément aux yeux pour les novices, mais une fois en mode jeu, on s’en rend vite compte ! L’appel des deux gros pavés argentés est bien trop fort. Direction la salle de torture pour voir ce qu’ils ont comme arguments à proposer.

Surfing Bass
Sans doute à cause de son look, la Fender Starcaster sera branchée dans un Ampeg. Et quand le volume est raisonnablement trouvé (raisonnable pour un bassiste, un peu moins pour les voisins…), les deux humbuckers montrent enfin ce qu’ils ont dans le ventre. Le son est puissant, assez rond dans l’ensemble (même si les bas médiums semblent un poil prédominer) avec une certaine clarté fort intéressante à l’oreille. On imagine déjà la basse dans un combo dédié à la surf music, mais la Starcaster devrait également se montrer à l’aise dans des formations estampillées pop, au sens noble du terme. Les réglages proposés sont assez nombreux et plutôt précis, avec des potentiomètres individuels et pour le son et pour la tonalité, le sélecteur de micros à 3 positions devant permettre aux plus méticuleux de trouver le son qui leur conviendra. L’envie de muscler un peu plus le son de la Starcaster nous vient à l’esprit. N’ayant pas de fuzz sous la main, ce sera un overdrive Mad Professor Blueberry qui fera l’affaire. Et là, vous entrez dans une autre dimension, celle tant appréciée des shoegazers qui considèrent My Bloody Valentine comme un groupe choisi par les Dieux de la musique. Attention quand même à la maîtrise du son si vous décidez de pousser la Starcaster dans ces derniers retranchements. Bass hollow body oblige, vous pouvez très vite être dépassés par des dérapages sonores. Ce qui peut aussi avoir un certain charme… Fender a réussi ici un joli coup en gardant toute la qualité de fabrication (même en Chine) chère à la marque américaine et en sortant des sentiers battus avec un modèle qui a du caractère et un look peu ordinaire. Décidément, la série Modern Player abrite de jolis spécimens tant au niveau du design que du rapport qualité/prix.
Olivier Ducruix

Caractéristiques

  • Manche : érable
  • Touche : érable
  • Corps : aulne et érable
  • Frettes : 22
  • Diapason : 30’’
  • Micros : 2 Fender Wide Range humbuckers
  • Réglages : volume, tonalité, sélecteur 3 positions
  • Chevalet : Fender Hi-Mass
  • Finitions : Natural, Black, Aged Cherry
  • Prix : 1000€
  • Distributeur : www.fender.com

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password