À LA UNE New

ÉVÉNEMENT – Vente aux enchères de prestige chez Julien’s Auctions

La société Julien’s Auctions, spécialisée dans la vente aux enchères d’objets ayant appartenu à des stars, organise un événement qui devrait sans nul doute faire grand bruit dans le monde des collectionneurs fortunés.

La vente aux enchères, baptisée « Music Icons », se déroulera le 21 mai 2016 au Hard Rock Café de New York et proposera une belle collection de reliques diverses et variées qui ont marqué l’histoire de la musique, du premier piano de Lady Gaga (estimation : entre 87500 et 175000€) à une tenue de scène portée par Freddie Mercury, le chanteur de Queen, lors de la tournée « Magic Tour » en  1986 (estimation : entre 17500 et 26000€), en passant par une lettre écrite par Kurt Cobain au patron de Geffen. Parmi ces nombreux objets, nous avons retenu deux instruments mythiques.

Stevie Ray Vaughan « Jimbo » Fender Broadcaster

Juliens_Auctions2
Doyle Bramhall, ami de Jimmie Vaughan et futur collaborateur de Stevie, est intervenu en 1966 lors d’une dispute entre les deux frangins, l’aîné (Jimmie) reprochant au plus  jeune d’avoir emprunté sa Fender Broadcaster sans son consentement. Vu que Jimmie ne jouait plus cette guitare en concert, Bramhall lui a conseillé de la donner à Stevie afin que ce dernier ne s’amuse plus à prendre en douce d’autres instruments appartenant à l’aîné. Jimmie valide l’idée et c’est ainsi que Stevie Ray Vaughan obtint sa première guitare de qualité professionnelle, guitare avec laquelle il fit et son premier enregistrement et son premier concert. En 1971, Vaughan a échangé la guitare surnommée « Jimbo » contre on ne sait quelle autre pelle, un choix qu’il a plus tard grandement regretté pour déclarer en 1989 : « Jimmie m’avait donné une Tele de ’51 que j’ai refaite, un croisement entre une Tele et une Broadcaster. Je m’en veux encore. Je suis toujours à sa recherche. Si quelqu’un trouve une guitare avec « Jimbo » inscrit sur le dos, c’est une véritable bonne affaire. Je suis prêt à y mettre le prix. » Stevie Ray Vaughan n’aurait sans doute jamais imaginé que la fameuse guitare, très rare, serait un jour estimé entre 350000 et 525000€…

Elvis Presley Gibson Dove

Juliens_Auctions3
En 1969, Vernon Presley est allé à Guitar City, pas loin de Graceland, dans le Tennessee, pour acheter à son fils, Elvis, une guitare comme cadeau. Vernon a demandé plusieurs ajustements personnalisés, comme par exemple de changer la finition en ébène, petit clin d’oeil paternel à son fils qui avait récemment obtenu sa ceinture noire de karaté, ou encore d’incruster sur la touche le nom d’Elvis Presley (la finition d’ébène a été appliquée à Guitar City et l’incrustation fut réalisée par Randy Wood à Gruhn Guitars). Vraisemblablement, la Gibson Dove fut finalisée et offerte à Elvis en 1971. Il fut d’ailleurs très souvent photographié avec l’instrument concerné entre 1971 et 1973 et même filmé avec lors du légendaire concert donnée à Aloha, Hawaï (premier programme télévisé à avoir un rayonnement mondial grâce à sa diffusion par satellite). En 1975, lors d’un concert donné à Asheville, en Caroline du Nord, le King a donné la guitare à un spectateur présent ce soir-là, Mike Harris. Au beau milieu du titre See See Rider, Presley tend la guitare vers un Harris totalement abasourdi en lui disant : « Vous gardez la guitare. » Le jeune spectateur âgé à l’époque de 21 ans ne se fera pas prier pour la garder jusqu’à la fin du concert pour être ensuite accompagné par une escorte de police hors de la salle… Selon l’entourage de l’icône du rock, l’artiste était souvent coutumier du fait avec de nombreux actes de générosité dans le même genre. La Gibson Dove est aujourd’hui estimée entre 175000 et 265000€.

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password