À LA UNE New

EPIPHONE TONY IOMMI SIGNATURE SG CUSTOM – Le vrai son de Black Sabbath

Un modèle signature abordable, réalisé en collaboration avec Tony Iommi en personne… et une des meilleures SG jamais réalisées par Epiphone.

Si certaines versions signature n’ont pas grand chose à voir avec l’esprit originel des guitares dont elles s’inspirent, d’autres respectent 
vraiment l’héritage sacré.
C’est justement le cas de
 cette Epiphone, dont la 
présentation évoque celle de
 la Black Gibson Custom Shop 
SG réalisée en 1997 pour le guitariste et fondateur de Black Sabbath.

Héritage
On retrouve donc le vernis noir brillant, l’accastillage chromé, la plaque de protection 3 plis noir-blanc-noir, ainsi que les croix en guise de repères sur le manche de 24 cases. Epiphone avait déjà réalisé un premier modèle signature en 2005, mais plus moderne (plaque noire mat, accastillage noir, croix plus discrètes et moins nombreuses sur le manche) et moins fidèle. Dans les deux cas, on retrouve d’excellents micros Gibson USA, modèles signature Tony Iommi. La vraie différence, c’est la touche. Si celle de la G400 de 2005 était en palissandre, celle de la version 2015 est en ébène… comme l’originale. Le manche de type 1960 Slim Taper D est assez large et moins épais que la plupart des autres modèles Gibson et Epiphone (ce qui lui donne un petit côté moderne, et des sensations de jeu qui par moments, peuvent évoquer celles de certaines guitares de type Stratocaster). Un instrument démoniaque, à n’en pas douter, mains dont une paire de petites taches sur la touche du modèle testé nous ont un peu fait grincer des dents. Dommage pour le look, mais sans aucune conséquence sur le son, assez fabuleux.

Heaven and Hell
Les premières notes en son clair font mouche. C’est plein, rond, sans jamais manquer de définition. Bien entendu, on ne résiste pas à l’appel des sons saturés. Même constat… mais en mieux. Sur le micro manche et en interposition, l’assise dans les graves est confortable, sans assourdir le son. Avec la fuzz et un OD plutôt sale, c’est un régal. Heavy, stoner, doom, sludge, blues crade, tout passe avec succès. Sur le micro chevalet, on gagne un peu de niaque (comme c’est souvent le cas), et le son se resserre sans pour autant abandonner le bas du spectre. Si toutes les saturations fonctionnent parfaitement, ce micro fait copain-copain avec des niveaux de gain beaucoup plus élevés. Et le mieux au
milieu de cette grand-messe dédiée à la saturation, c’est que l’équilibre entre les micros est tellement bon qu’on sent à peine l’éventuelle perte de niveau (allez, un poil, histoire de chipoter) quand on manipule le sélecteur à trois positions. Un accès aux aigus légendaire, un look d’enfer (c’est peu de le dire), un équilibre toujours aussi mal foutu qui vous oblige à conserver le manche au creux de votre pogne, on est en terrain connu, certes. La surprise vient surtout du son qui ferait pâlir certaines Les Paul. Là où on s’attend souvent à un rendu plus porté sur les médiums, avec un grave moins présent, cette SG défouraille grave en balayant tout le spectre sans perdre de son côté mordant. Rien que pour ça (et pour le look), ce modèle mérite le coup d’œil pour tous les adeptes de rock sombre et de grosse saturation allergiques aux micros actifs. Pas franchement polyvalente, mais avec tellement de caractère…
Guillaume Ley

TonyIommi_2015_©Ross_Vincent
© Ross Vincent

Caractéristiques

  • Type : Solidbody
  • Corps : acajou
  • Manche : acajou
  • Touche : ébène
  • Micros : Gibson Tony Iommi Signature Humbucker (x2)
  • Contrôles : volumes (x2), tonalités (x2), sélecteur à 3 positions
  • Chevalet : LockTone Tune-O-Matic, Stopbar
  • Mécaniques : Premium Die Cast
  • Origine : Chine
  • Prix : 760€
  • Distributeur : www.gibson.com

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password