À LA UNE New

EAGLETONE PUMPKIN, DRIVE IN, EXTRA BALLS, SHOOT AGAIN – Le retour de la revanche

Les mini effets sont désormais légion et souvent peu onéreux. La marque Eagletone s’invite dans la danse et s’en sort bien en renouvelant une de ses anciennes gammes.

Il y a cinq ans, Guitar Part testait 
les premiers mini effets Eagletone, (marque des magasins Woodbrass), quatre pédales dont le format évoquait des Guyatone. Dans l’ensemble, le résultat était plutôt sympa, et les prix imbattables (19,90€ l’effet !). Quelques années plus tard, le format proposé par des marques comme Mooer, Eno ou XVive envahissait le marché. Woodbrass ne pouvait laisser passer une telle vague sans réagir. Voici venir la nouvelle génération de mini pédales Eagletone. Les noms et les effets sont les mêmes, mais le look, le circuit électronique, et certains réglages ont changé, tout comme le prix, deux fois plus élevé que le tarif de l’époque, soit 42€ la pédale. Qu’en est-il vraiment ?

Pumpkin (Compresseur)
La première version nous avait convaincus. La nouvelle est surprenante. Si le potard Attack a disparu, on préfère celui d’Eq qui
fait son apparition sur cette nouvelle Pumpkin. Réellement efficace, il permet de compenser d’éventuelles pertes de signal dans certaines fréquences dues à la compression. Surtout, cela rend ce compresseur compatible avec plus de guitares (accordages plus bas, sept ou huit cordes), et de basses au passage. Un peu moins transparent que son prédécesseur, mais plus à l’aise avec les sons saturés que la première version. Pas mal du tout, même s’il est relativement discret quand on pousse les réglages.

Drive In (Boost)
L’ancienne Drive In était une véritable réussite à ce prix. Celle-ci nous a
 un peu moins séduits. Pourtant, 
les réglages sont plus complets (un grave et un aigu à la place du simple Contour). Mais la montée du drive se fait très rapidement, de manière moins subtile, pour atteindre un son assez « violent » et un peu plus raide que l’ancienne version. Elle reste en revanche une excellente partenaire de votre canal saturé en cas de besoin d’un petit coup de boost. C’est même le domaine dans lequel cette version est la plus à l’aise. Surtout qu’il est plus facile de gérer les graves comme les aigus, ce qui évite des notes trop saillantes ou trop baveuses.

Extra Balls (Distorsion)
La tendance s’inverse avec la nouvelle Extra Balls. L’ancienne était très criarde, et servait plus aux solos qu’à la rythmique. Ici, il est beaucoup plus facile d’obtenir un son plein. On a surtout un switch supplémentaire qui permet de choisir entre la distorsion standard et un mode Crunch qui évoque un gros JCM généreux. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’à 
ce tarif, c’est très réussi. Le son n’est ni chimique, ni acide. Pour peu qu’on gère bien le gain, il s’adapte à tous les types de micros, et aide à sonner dans de nombreux registres. Placez une petite Pumpkin en amont au moment du solo pour gagner précision et ajoutez un peu de gain, tout en resserrant légèrement certaines fréquences. Voilà, vous êtes le roi du camping !

Shoot Again (Delay)
L’ancien Shoot Again n’était pas 
le meilleur effet de la série. Peu de répétitions, un son trop discret…
 Tout au plus un effet honnête pour débuter à prix d’ami. Ici, tout change. Non seulement il est précis à régler, sa plage de retard est bien mieux échelonnée, mais on peut abuser
 des réglages pour partir en auto-oscillation, ce que ne parviennent pas à faire certains modèles numériques beaucoup plus chers. Allez zou,
 tout à fond ou presque, en mode Radiohead, en faisant attention à 
la montée de volume très rapide (donc en gérant le réglage Level), et ensuite on bidouille le potard Delay Time pour s’amuser comme un petit fou. Une excellente surprise.
Guillaume Ley

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password